"Je ne pourrai plus donner la vie" : Laetitia Milot révèle qu'elle ne pourra pas avoir de deuxième enfant

Certaines émissions bouleversent notre quotidien le temps d'une soirée. C'est le cas de La boîte à secrets, présentée par Faustine Bollaert sur France 3. A chaque émission, la femme de Maxime Chattam reçoit sur son plateau trois célébrités afin de revivre avec eux leurs plus grands moments professionnels ou personnels. Ce vendredi 7 février, le chanteur Enrico Macias, l'humoriste Jarry et la comédienne Laetitia Milot étaient invités dans l'émission. L'actrice s'est livrée sur le combat qu'elle mène depuis de nombreuses années contre l'endométriose. Alors qu'elle a récemment été hospitalisée, elle continue de faire passer un message positif aux autres femmes qui souffrent de cette maladie. Le 14 mai 2018, Laetitia Milot remportait une bataille contre l'endométriose. L'actrice de 38 ans donnait naissance à sa fille Lyana, qui est un "miracle de la vie" comme elle aime le dire. Et pour cause, l'ancienne comédienne de Plus belle la vie a "mis plus de dix ans à avoir une enfant."

⋙ Faustine Bollaert en larmes : l’animatrice bouleversée par les révélations de Laëtitia Milot dans "La boîte à secrets"

Depuis la naissance de Lyana, Laetitia Milot et son mari Badri nagent dans le bonheur. Très heureux d'être parents, ils voulaient avoir un autre enfant. Mais dans la Boîte à secrets, la comédienne a annoncé qu'elle ne pourrait plus donner la vie. Une révélation bouleversante qui a touché Faustine Bollaert. L'animatrice s'est empressée de serrer tendrement l'actrice dans ses bras. "On voulait agrandir la famille avec Badri, on voulait avoir un deuxième enfant pour donner un petit frère ou une petite soeur à Lyana. Avec Lyana, on a gagné une bataille mais cette fois-ci c'est l'endométriose qui a gagné. Ce ne sera plus possible d'avoir un deuxième enfant", a-t-elle confié. Et d'ajouter les larmes aux yeux : "Je ne pourrai plus donner la vie." Malgré sa profonde tristesse, l'actrice veut se battre pour les autres femmes. "Cette mauvaise nouvelle, j'en fais une force pour me battre pour

(...) Cliquez ici pour voir la suite