Vidéo. La place des co-parents à la maternité : interview de Renée Greusard

Une soixantaine sur deux-cents. C'est le nombre de maternités en France, recensées par Renée Greusard, qui n'accueilleraient pas ou pas toujours les co-parents, les nuits suivant l'accouchement. Un problème que la journaliste juge « politique ».

Mai 2022, Renée Greusard lance un appel sur son compte Instagram : « Dans ma maternité mon conjoint/co-parent ne pouvait pas dormir ». Les témoignages tombent et les récits oscillent entre le comique et l'inadmissible. Un papa qui se cache dans les toilettes de la chambre pour passer la nuit, un couple qui se félicite le lendemain midi, après avoir été séparés pour une césarienne en urgence, ou encore une mère endeuillée qui a perdu son bébé et se retrouve toute seule dans sa chambre le soir venu.

La journaliste et autrice de « Choisir d'être mère » se lance donc le défi de recenser sur une carte participative les maternités qui accueillent les co-parents, celles qui les refusent et celles dont la politique est trouble. À cette occasion, nous lui avons posé quelques questions.

Parents.fr : Pouvez-vous nous parler de votre enquête ?

Renée Greusard : Actuellement, il y a plein de maternités, quand on accouche, qui n'accueillent pas la personne avec qui on a conçu l'enfant, la nuit. On se retrouve toute seule alors même qu'on vient de produire l'exploit de sortir quelqu'un de soi et que c'est souvent comparé à un marathon ! Je suis ces sujets par intérêt personnel aussi, parce...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles