[Vidéo] Sandrine Bonnaire appelle à réagir face à la hausse des violences conjugales

Rose Baldous
(Capture d'écran Brut)

Pendant le confinement, le nombre d'appels au 3919, le numéro d'écoute national destiné aux femmes victimes de violences, a presque doublé. C'est que ce Franceinfo a appris auprès de la Fédération nationale solidarité femmes, qui rapporte ces chiffres alarmants : en avril, 9 906 appels ont été reçus par la plateforme, contre 5 098 en mars. De quoi enjoindre l'actrice Sandrine Bonnaire à évoquer l'urgence de la situation à l'occasion d'une interview pour Brut.

“Vingt ans après, j'en ai toujours des séquelles et des traumatismes”

La comédienne s'était déjà exprimée à ce propos lors de la marche #NousToutes du 23 novembre, à Paris, au micro de Quotidien (TMC), puis sur le plateau de France 24 le lundi 25 novembre. Elle avait révélé avoir été elle-même victime de violences conjugales, vingt ans auparavant. “Strangulée” par son ex-compagnon, elle s'était évanouie puis réveillée avec une tripe fracture de la mâchoire. L'actrice avait dû alors rester un mois et demi-paralysée, et payer 35 000 euros de soins dentaires. Son ex-conjoint, contre qui elle avait porté plainte, avait été condamné à deux ans de prison.

Pour Brut, elle est revenue sur cette agression : “Vingt a

Lire la suite sur lesinrocks.com