[Vidéo] Shygirl est l'artiste-ovni la plus démente de 2020

Carole Boinet
·1 min de lecture

Avec Shygirl, tout a commencé par UCKERS, un titre dément assis sur le sample du cri de Marion Crane dans Psycho, et caressé par une voix R&B sirupeuse de sensualité. Nous étions en 2019 et le premier EP de l'artiste londonienne, Cruel Practice, sorti l'année précédente, fusionnait musiques électroniques et dark R&B sans jamais tomber dans l'écueil de la BO de défilé aussi branchée qu'insipide. La voici de retour avec Alias, un nouvel EP qui sort toujours sur le label NUXXE, qu'elle a cofondé avec ses ami·es Sega Bodega et Coucou Chloé et qui abrite désormais aussi Oklou.

Alias comme les quatre personas qu'elle a créés et qu'elle alimente dans des clips en 3D réalisés par les artistes Sy Blake et Maurice Andresen. Si Shygirl coche toutes les cases de la DJ fashion, sa musique souffle une modernité bourrée de sexe, sous perfusion nineties, et dès lors hyper enthousiasmante.

Nous l'avons donc conviée à participer à notre dernier épisode de Happy Hour de l'année :

Lire la suite sur lesinrocks.com