Vidéos

  • "Ma première fois avec une sexe doll": Msieur Jeremy (Premier Acte)

    Jeremy est le fondateur de la chaîne Youtube "Msieur Jeremy". Dans le cadre de son travail, il a essayé la pratique sexuelle avec une sexe doll, que l'on appelle aussi "love doll". Pour Premier Acte, le Youtubeur livre son expérience et nous parle des vertus thérapeutiques de ce sextoy. 

  • Chanel Miller, violée et retrouvée inconsciente derrière des bennes à ordures : "Devant le tribunal, mon agresseur a affirmé que j’avais apprécié ce qu’il se passait"

    Six ans après avoir été violée sur un campus américain lors d’une fête universitaire, Chanel Miller a décidé de parler. C’est dans un livre, déjà best-seller aux États-Unis, que Chanel, longtemps appelée "Emily Doe", a décidé de raconter son histoire. Une histoire aujourd’hui traduite en France dans "J'ai un nom" aux éditions du Cherche midi. Son histoire, c’est celle de son viol, en 2015, par un homme, un sportif de haut niveau, que la justice et la presse américaine ont à l’époque érigé en martyr. Pire : Brock Turner (c’est son nom) se verra écoper de seulement six mois de prison, une peine divisée par deux suite à sa bonne conduite. Au micro de Yahoo, celle qu'on a retrouvée inconsciente derrière des bennes à ordures raconte la douleur, l’humiliation, l’injustice, et les conséquences, désastreuses, sur sa vie et sa sexualité. Chanel Miller est devenue le symbole des victimes de viol sur les campus. Son nom sera inscrit sur une plaque commémorative à Stanford (Californie), à l’endroit où a eu lieu, en 2015, l’agression qui a bouleversé sa vie à jamais.

  • "Pleasure", le film choc sur l'industrie pornographique

    Avec Pleasure, Ninja Thyberg et Sofia Kappel se penchent sur un sujet encore tabou : les coulisses de la pornographie. Un domaine dans lequel elles ont fait une plongée qui ne laissera personne indifférent. Pleasure est en salle à partir du 20 octobre. Attention toutefois : Pleasure reste un film réservé à un public averti, et contient des scènes graphiques et brutales qui peuvent choquer la sensibilité de certains spectateurs. Interview : Laetitia Reboulleau

  • "Elle a dit qu’elle avait des pulsions de mort sur son bébé et personne ne la prenait au sérieux" : Aude Pépin ("À La Vie")

    Baisse d'hormones, fatigue importante, une rencontre avec bébé qui n’a pas lieu, manque d’aide et d’accompagnement… Dans son documentaire "À La Vie", Aude Pépin lève le voile sur "la pulsion de mort" que peuvent ressentir certaines jeunes mères. Un malaise maternel "qui existe" et qui est peu pris au sérieux. Avec ce documentaire consacré aux difficultés du post-partum, la réalisatrice espère "sortir les femmes de la honte". Le documentaire "À La Vie" sort en salle ce mercredi 20 octobre.  Interview : Claudia Ferreira

  • "C'est l'une des premières causes de mortalité chez les femmes mais c'est tabou" : Aude Pépin ("À La Vie")

    Le suicide chez les jeunes mères est devenu l’une des premières causes de mort à égalité avec les maladies cardiovasculaires. Un sujet tabou, et pour cause. Entre le manque de moyens dans les maternités et l’absence d’accompagnement des femmes après l’accouchement, ces dernières sont souvent livrées à elles-mêmes. Dans son documentaire "À La Vie", consacré au post-partum, Aude Pépin suit Chantal Birman, une sage-femme libérale de 70 ans qui a consacré sa vie aux droits des femmes. Une enquête coup de poing sur un métier loin des clichés "en roses et bleus" des naissances. Le documentaire "À La Vie" sort en salle le 20 octobre.  Interview : Claudia Ferreira

  • Convictions - Christophe Beaugrand : "Depuis que je suis papa, je n’ai jamais été aussi heureux"

    Christophe Beaugrand est un homme épanoui. Journaliste et animateur de radio et de télévision, le présentateur de "Ninja Warrior" se livre sur les joies de la paternité dans un livre au nom sans équivoque : "Fils à papa(s)", paru ce jeudi 7 octobre aux éditions Plon. Son coming out, le terrible rejet de son grand-père, son couple, son rôle de père : à l'occasion de cette sortie, Christophe Beaugrand s'est confié à coeur ouvert au micro d'Alexandre Delpérier pour Convictions, la toute nouvelle émission de Yahoo. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Convictions - Christophe Beaugrand : "C’est la réalité, il a ses deux parents mais il se trouve que ce sont deux hommes"

    Christophe Beaugrand est un homme épanoui. Journaliste et animateur de radio et de télévision, le présentateur de "Ninja Warrior" se livre sur les joies de la paternité dans un livre au nom sans équivoque : "Fils à papa(s)", paru ce jeudi 7 octobre aux éditions Plon. Son coming out, le terrible rejet de son grand-père, son couple, son rôle de père : à l'occasion de cette sortie, Christophe Beaugrand s'est confié à coeur ouvert au micro d'Alexandre Delpérier pour Convictions, la toute nouvelle émission de Yahoo. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Convictions - Christophe Beaugrand : "Certains disaient qu’on avait utilisé cette femme comme une esclave"

    Christophe Beaugrand est un homme épanoui. Journaliste et animateur de radio et de télévision, le présentateur de "Ninja Warrior" se livre sur les joies de la paternité dans un livre au nom sans équivoque : "Fils à papa(s)", paru ce jeudi 7 octobre aux éditions Plon. Son coming out, le terrible rejet de son grand-père, son couple, son rôle de père : à l'occasion de cette sortie, Christophe Beaugrand s'est confié à coeur ouvert au micro d'Alexandre Delpérier pour Convictions, la toute nouvelle émission de Yahoo. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Convictions - Christophe Beaugrand : "Quand il a su que j’étais homo, il m’a dit que j’étais la honte de la famille et il m’a foutu dehors"

    Christophe Beaugrand est un homme épanoui. Journaliste et animateur de radio et de télévision, le présentateur de "Ninja Warrior" se livre sur les joies de la paternité dans un livre au nom sans équivoque : "Fils à papa(s)", paru ce jeudi 7 octobre aux éditions Plon. Son coming out, le terrible rejet de son grand-père, son couple, son rôle de père : à l'occasion de cette sortie, Christophe Beaugrand s'est confié à coeur ouvert au micro d'Alexandre Delpérier pour Convictions, la toute nouvelle émission de Yahoo. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Quid de la pilule masculine ? L'histoire de diverses occasions manquées

    "Pourquoi aujourd’hui, on ne peut pas aller en pharmacie chercher une contraception pour les hommes ?" Cette question est à la base du travail de Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain. Dans leur enquête illustrée "Les Contraceptés" (éd.Steinkis), les deux journalistes se sont intéressés aux raisons de l'échec de la contraception masculine. Ils ont en outre essayé de comprendre pourquoi les hommes se sont si peu investis dans la question.

  • "L’infidélité féminine est plus courant qu’on ne l’imagine. On en parle moins car c’est plus mal vu" : Rita Perse, autrice d'Adulte Air, décrypte le phénomène

    Avec son livre "Adulte Air" (éd. La Musardine), Rita Perse raconte une histoire "qui peut arriver à tout le monde". Le récit d’une femme qui trompe son mari. L’infidélité féminine reste un sujet tabou au sein de notre société. Probablement, parce qu’elle vient questionner la sacro-sainte dichotomie "mère-putain" qui a la peau dure au sein de notre société patriarcale. Interview : Carmen Barba

  • Contraception masculine : "J'utilise un anneau en silicone. C'est comme porter un sous-vêtement", Guillaume Daudin liste les diverses méthodes de protection

    Au détour d’une conversation, Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain, tous deux journalistes, ont réalisé qu’ils ne se sont jamais souciés de la contraception au sein de leur couple. Ce que l’on appelle "la charge contraceptive" est presque toujours assurée par la femme. Ils se sont alors lancés dans un travail journalistique long de trois ans. Leur enquête intitulée "Les Contraceptés" racontée par les dessins de Caroline Lee, tente de démystifier un grand tabou de notre société patriarcale : la contraception masculine. Guillaume Daudin liste les diverses méthodes qui existent actuellement sur le marché de la contraception masculine. Le journaliste raconte comment cette enquête a eu une influence sur sa vie et sur sa contraception. Il utilise actuellement un anneau thermique et nous en explique son fonctionnement. "Les contraceptés" (éd.Steinkis) est une enquête graphique très fourni qui fait un état des lieux de la contraception masculine en France et qui pointe du doigt l'absence de volonté du médical et du politique pour développer des méthodes pour les hommes et alléger ainsi la charge contraceptive des femmes. Interview : Carmen Barba

  • Affaire Julien Guirado-Marine El Himer : "Il y a une violence dans la télé-réalité qui pose problème de façon générale" analyse François Jost

    Il y a quelques jours, la chaîne M6 a mis à disposition en replay l'émission "Love Coaching". Un des numéros de la saison revient sur l'histoire de Julien Guirado, un candidat de télé-réalité qui a reconnu ses violences physiques et verbales sur son ancienne compagne. Cette dernière, Marine El Himer, a exprimé son indignation. Quelle est la responsabilité de la chaîne ? Le sémiologue, professeur et spécialiste des médias François Jost donnne son avis. 

  • Mai Lan Chapiron ("Le Loup") : "J’ai été victime d’inceste à l’âge de 7 ans"

    Comment évoquer le lourd sujet de l’inceste avec les enfants ? Chaque année, en France, on estime que 165000 enfants sont victimes d’inceste. Mai Lan Chapiron s’inspire de son histoire personnelle pour prévenir et informer les enfants de leurs droits. À 7 ans, elle a été abusée par son grand-père. Comme de nombreuses victimes, l’enfant a enfoui cet épisode traumatique, qui a ressurgi des années plus tard. Il y a quelques années, Mai Lan Chapiron a composé une chanson, qu’elle a appelée : "Le Loup". Sans s’en rendre compte, la jeune femme avait raconté son inceste en paroles et en chanson. Sous ses airs de comptine, Le Loup raconte une expérience sombre dans l’existence de sa compositrice. Un témoignage qu’elle veut relayer auprès des enfants au moyen d’un outil pédagogique : un livre jeunesse. Le Loup est devenu un livre pour enfants de plus de 4 ans (éd.La Martinière jeunesse). Pourquoi "Le Loup"? La figure de l'animal renvoie à celle du prédateur, présent dans la famille, qui fait plonger Miette, la petite fille d livre, dans un climat d’insécurité au sein de son propre foyer. Lorsque Miette se décide à en parler, elle se confronte d’abord à l’inaction des membres de sa famille avant de trouver une oreille attentive auprès de services plus compétents. A travers son témoignage, Mai Lan Chapiron souhaite sensibiliser sur l'inceste pour que "la honte" change de camp. Le livre est d'ores et déjà disponible dans toutes les librairies jeunesse et s'accompagne d'un cahier d'accompagnement rédigé par Coralie Dière.  Interview : Carmen Barba

  • Convictions - Pierre Palmade : "Si j’avais eu le choix, je pense que j’aurais été hétéro. Il n’y a pas à être fier d’être gay, c’est dur d’être gay"

    L’homosexualité qui lui a "pesé" pendant de longues années, Pierre Palmade a décidé d’en faire un spectacle. À travers "Assume, bordel !" (Théâtre Les enfants du Paradis), il dit la douleur, la complexité, les tourments. Il dit la difficulté d’assumer dans une société où cela reste, malgré tout, "dur de l’être, de le dire et de le vivre". Ému, il est revenu, pour Yahoo, sur ses premiers émois homosexuels, sur la difficulté pour lui, en 1988, à Bordeaux, d’apprendre "cette vérité sur soi", mais aussi sur l’échec de son mariage avec Véronique Sanson. Un témoignage poignant d’une rare sincérité. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • La symptothermie, l'avenir de la contraception ?"C'est un outil tellement puissant !"

    Alors que les pilules dites "nouvelles générations" n'ont plus la cote et que les traitements hormonaux sont de plus en plus boudés par les femmes, une autre méthode de contraception fait de nouvelles adeptes. Cette contraception totalement naturelle s'appelle la symptothermie et a été validée par l'OMS, l'Organisation mondiale de la Santé. Florette Le-Brech est une coach formée à la méthode symptothermique et parle de cette contraception qui repose sur une donnée : l'observation rigoureuse et méthodique du corps.  Florette Le-Brech est également co-autrice du manuel "Génération No Pilule" qui accompagne les femmes dans une "nouvelle vie" sans pilule.  Interview : Carmen Barba

  • Lucile Quillet : "Arrêtez de dire que les femmes sont vénales quand elles parlent d’argent dans le couple"

    Est-ce que le couple hétérosexuel est une arnaque pour les femmes ? Lucile Quillet, journaliste, répond par l’affirmative. Dans son enquête "Le prix à payer" (éd. Les Liens qui libèrent), Lucile Quillet démontre que les femmes paient le prix fort de l’idéal du couple hétéronormé. Charge esthétique, charge contraceptive, écart salarial, tâches domestiques… le sexe féminin est le grand perdant de l’équation. La journaliste va plus loin en expliquant que ce ne sont pas seulement les hommes qui ont une dette envers les femmes, mais l’Etat dans une dimension plus globale. Enfin, elle invite à élargir la réflexion pour "tout redistribuer" et accéder ainsi à plus d’égalité.

  • Cynthia Brown : "J’allaite ma fille de 4 ans et c'est totalement naturel"

    Cynthia Brown est chanteuse, coach sportive et coach de vie. Récemment, elle a publié sur Instagram une photo d’elle et de sa fille de 4 ans en train d’allaiter. Une publication qui a, sans grande surprise, suscité de nombreuses réactions, très souvent critiques. Sur les réseaux, Cynthia Brown bat en brèche les conventions et les nombreuses injonctions soumises aux femmes avec des posts décomplexés et décomplexants. Elle vient de lancer "Youlicious", une plateforme pour libérer les femmes de leurs complexes et gagner en estime. Youlicious accompagne les femmes avec des séances de yoga, des conseils nutritionnels et du développement personnel.  

  • Convictions - Pierre Palmade sur Véronique Sanson : "Je lui disais et je me disais que j’étais assez bi pour l’aimer et oublier mon attirance pour les garçons"

    L’homosexualité qui lui a "pesé" pendant de longues années, Pierre Palmade a décidé d’en faire un spectacle. À travers "Assume, bordel !" (Théâtre Les enfants du Paradis), il dit la douleur, la complexité, les tourments. Il dit la difficulté d’assumer dans une société où cela reste, malgré tout, "dur de l’être, de le dire et de le vivre". Ému, il est notamment revenu, pour Yahoo, sur l’échec de son mariage avec Véronique Sanson. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Convictions - Pierre Palmade : "Je me suis dit : "Non, Pierre, il faut t’avouer la vérité : "Tu n’es heureux dans l’intimité qu’avec un homme""

    L’homosexualité qui lui a "pesé" pendant de longues années, Pierre Palmade a décidé d’en faire un spectacle. À travers "Assume, bordel !"(Théâtre Les enfants du Paradis), il dit la douleur, la complexité, les tourments. Il dit la difficulté d’assumer dans une société où cela reste, malgré tout, "dur de l’être, de le dire et de le vivre". Ému, il est revenu, pour Yahoo, sur ses premiers émois homosexuels. Leurs combats, leurs chemins de traverse, les obstacles qui ont jalonné leurs vies, leurs joies, ce qui les a conduits à devenir la personne qu’ils sont aujourd’hui, et pourquoi il est important pour eux d’en parler : dans Convictions, pour Yahoo, les célébrités nous ouvrent les portes de leur intimité, dans un seul but : porter une voix, un message.

  • Génération No Pilule : "On a l'impression que c'est la pilule magique qui va régler tous les problèmes féminins. Ce n'est pas le cas"

    Le désamour des Françaises pour la pilule n'est plus un mythe. Les derniers chiffres de l’Agence nationale du médicament (ANSM) publiés à l’occasion de la Journée mondiale de la contraception le 26 septembre, atteste de la baisse de la contraception orale chez les femmes. Maelle Kaddah et Florette Le-Brech sont les fondatrices de Ma Vie Après, une communauté et plateforme en ligne qui accompagne les femmes qui souhaitent arrêter la pilule. Ces deux jeunes femmes de 25 ans s'inscrivent dans la mouvance de la jeune génération désenchantée par les contraceptifs hormonaux. Maelle Kaddah et Florette Le-Brech ont sorti le livre "Génération No Pilule" (éd. Larousse) un manuel qui explique aux femmes comment arrêter la pilule en douceur.

  • Vrai ou Faux - Laura Berlingo : "L'IVG n'est pas un droit inaliénable. Soyons attentives et attentifs"

    En cette journée mondiale du droit à l'avortement, il est important de rappeler que l'accès à l'interruption volontaire de grossesse n'est pas un droit inaliénable. Pire, ce droit recule voire disparaît dans des états tels que le Texas aux Etats-Unis ou encore en Chine qui a adopté une nouvelle politique nataliste en reboostant la démographie et s'attaquant à l'avortement. En France, le Sénat a rejeté le texte de loi pour rallonger le délai de l'avortement de 12 à 14 semaines. Laura Berlingo, gynécologue-obstetricienne et autrice d'une "Sexualité à soi" revient sur les croyances fondées ou éronnées autour de l'avortement. 

  • Ava Djamshidi : "Les Afghanes redoutent des décrets les obligeant à épouser de force des talibans"

    Le 15 août 2021, leur vie a basculé. Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan et ont volé la vie de nombreuses Afghanes. La journaliste Ava Djamshidi, grand reporter au Elle, s'est rendue à Kaboul pour rencontrer des jeunes femmes. Elles ont la vingtaine, n'ont jamais connu le régime taliban et pourtant... elles ont conscience que leur avenir est en danger. Entre détresse et espoir d'obtenir un visa étranger, les jeunes Afghanes soulagent leurs angoisses et insomnies en prenant des antidépresseurs. Ava Djamshidi était à Kaboul pour les rencontrer et pour "parler d'elles, ne pas les oublier". Le numéro du Elle paru le 17 septembre restera exceptionnellement en kiosques 15 jours, au lieu d'une semaine.

  • Jennifer Pailhé : "J'ai découvert que ma fille de 14 ans se prostituait"

    Jennifer Pailhé est la maman d’Assia, une jeune femme au parcours douloureux et tortueux. À 14 ans, Assia tombe amoureuse d’un homme qui lui demandera de se prostituer. Sous l’emprise de son proxénète, la jeune femme subira les pires sévices. Grâce à l’acharnement de sa maman, Assia sortira de l’enfer de la prostitution à l’âge de 16 ans. Elle est aujourd'hui maman. Avec son témoignage, Jennifer Pailhé alerte sur un phénomène qui prend de l’ampleur en France : la prositution des mineurs. En juillet dernier, le rapport d’un groupe d’experts, remis au secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, a avancé quelques chiffres sur ce fléau. En 5 ans, la prostitution des mineurs a augmenté de 70% en France et concernerait 7000 à 10.000 adolescents. La maman d’Assia craint que ce chiffre ne reflète pas totalement la réalité et pense que les adolescents prostitués sont bien plus nombreux. Elle a fondé l'assosciation "Nos ados oubliés" pour venir en aide aux mineurs prostitués et leur proposer des solutions concrètes. La prostitution des mineurs fera l'objet d'un plan de lutte national en octobre prochain.

  • Marie-Anne Chesnel nous parle de "Myfamiliz", l'appli qui "révolutionne l'organisation familiale"

    8 femmes sur 10 se plaignent d'endosser la charge mentale au sein de leur foyer. Cette charge est à l'origine de stress, dépression et burn out chez les personnes concernées, qui sont en grande majorité, les femmes. Marie-Anne Chesnel, co-fondatrice de l'application "Myfamiliz", évoque cet outil, disponible sur les stores depuis janvier 2020, et qui "révolutionne l'organisation familiale" d'après elle. Cette application permet une répartition des tâches équitables entre tous les membres de la famille et contourne ainsi le fameux problème du : "Je dois y penser car sinon rien ne sera fait". A ce jour, plus de 20 000 familles utilisent Myfamiliz au quotidien.

  • Déclic - Juliette : "Grâce à ma maladie, je me rends compte de la valeur de la vie"

    Juliette souffre de la maladie de Crohn. Une maladie invalidante qui l’a fait plonger dans la dénutrition. Juliette a pesé jusqu’à 37 kilos pour 1M69. Après une opération et la pose d’une stomie, la jeune femme revit. Aujourd’hui, elle nous parle de son déclic, qui est une deuxième chance pour profiter de la vie. Interview : Lucile Bellan