VIDEO - Frédérique Bedos : en larmes, l’ex-animatrice de France 2 raconte sa tentative de suicide

·2 min de lecture

Mercredi 12 mai 2021, Frédérique Bedos était l'une des invitées de Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui. L'ancienne animatrice de France 2 n'a pas pu éviter de fondre en larmes en revenant sur sa tentative de suicide.

Frédérique Bedos était de retour sur le petit écran le temps d'une émission, mercredi 12 mai 2021. L'animatrice de 50 ans, qui a travaillé sur France 2 notamment en présentant le téléachat ou encore les Victoires de la musique en 2010, avait accepté l'invitation de Faustine Bollaert dans son émission Ça commence aujourd'hui. Sur le plateau, Frédérique Bedos est revenue sur son enfance pas comme les autres. Née en 1971 à Mont-Saint-Aignan, en Seine-Maritime, Frédérique Bedos a été élevée par sa mère biologique atteinte de troubles mentaux et sa famille d'accueil. Une histoire touchante qu'elle raconte dans ses deux ouvrages La Petite fille à la balançoire (Éd. Les Arènes) sorti en 2013 et Sois un Héros, sois toi-même (Éd.Les Arènes) en librairies depuis janvier 2021.

Petite, Frédérique Bedos a dû faire preuve d'une grande maturité pour comprendre que sa mère était malade. Notamment quand les troubles de cette dernière se sont accentués, et qu'elle a commencé peu à peu à devenir agressive, et à "tomber dans la méchanceté". "Là, ça va être le grand choc. De voir que ma mère peut être méchante avec moi... Là il va se passer quelque chose de miraculeux. Aussi petite que j'étais, j'ai réussi à faire la part des choses, et à me dire 'c'est la maladie", s'est-elle souvenue sur le plateau de l'émission.

Frédérique Bedos a fait une tentative de suicide

Mais ces traumatismes ont malheureusement laissé des traces. Frédérique Bedos en a fait les frais une fois adulte. "J'ai fait une dépression, dont une qui m'a emmenée jusqu'au geste fatal. (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles