VIDEO - Nicolas Sarkozy : les surprenantes images de son clash avec un rappeur

·1 min de lecture

Nicolas Sarkozy, à qui l’on doit plusieurs clashs, n’a pas épargné les rappeurs. Quand il était ministre de l’Intérieur, ce dernier annonçait dans les colonnes de Libération dans leurs éditions du 6 et 10 novembre son intention de porter plainte contre les membres du groupe Sniper en raison de leurs "textes antisémites et racistes" notamment dans leur titre La France, que l’on peut retrouver dans le premier album du groupe. On pouvait par exemple entendre dans les paroles ces phrases : "La France est une garce et on s'est fait trahir / Le système voilà ce qui nous pousse à les haïr / La haine c'est ce qui rend nos propos vulgaires / On nique la France sous une tendance de musique populaire". L'homme politique Nicolas Sarkozy avait alors déclaré la guerre aux membres du groupe. Il qualifiait Aketo, Tunisiano et Blacko de "voyous qui déshonorent la France". Quelques années auparavant, le 28 septembre 1997, il s’affichait bien plus détendu sur TF1, face à Akhenaton. Pourtant, le maire de Neuilly-sur-Seine de l’époque (RPR) se faisait alors chahuter par le rappeur, qui ne cachait pas son désamour pour la droite française.

Un extrait dévoilé jeudi 8 avril 2021 dans C à Vous. "Moi je suis apolitique (…) Je peux apprécier une personne pour ce qu’elle est mais ne pas être d’accord avec ses idées politiques mais je pense qu’il y a quand même un grand ménage à faire à droite. Il y a des gens qui ont quand même des discours limites et avec lesquels il faudrait faire très attention", disait-il. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite