Teddy Riner, critiqué pour sa médaille de bronze olympique, répond à ses détracteurs

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une réponse cash, à l'image du sportif. Lundi 2 août 2021, Teddy Riner était l'invité de Karine Baste-Régis dans le journal télévisé de 20 heures sur France 2. Le judoka français, qui vient tout juste de rentrer en France après sa performance aux Jeux Olympiques de Tokyo, a fièrement arboré sa médaille de bronze attachée autour du cou. Si les férus de judo attendaient le sportif guadeloupéen sur la première marche du podium, le papa de deux enfants s'est contenté du bronze. Une victoire pour Teddy Riner, qui avait perdu beaucoup de poids pendant le confinement. Interrogé sur les critiques à son sujet, le judoka a mis ses détracteurs au tapis.

"Ce n'est pas le résultat espéré... Mais il y a une médaille olympique à aller chercher", avait commenté Teddy Riner sur Twitter le soir de sa victoire, après s'être incliné face au russe Tamerlan Bashae. Curieuse de découvrir le sportif souriant et serein, Karine Baste-Régis s'est interrogée : "Derrière ce sourire et cette fierté que vous affichez après le bronze, est-ce que d'une certaine façon, vous vous protégez également ?" Une question à laquelle le compagnon de Luthna a répondu sans détour : "J'ai envie de dire à celui qui ose me critiquer : 'Fais-le toi !'", a balancé Teddy Riner, avec un petit sourire en coin.

Bon perdant, Teddy Riner a préféré relativiser et prendre la vie du bon côté, notamment en rappelant son âge et son parcours : "À mon âge, dans l'état où je suis et d'où je reviens, aller chercher et revenir avec deux médailles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles