Vidéos

  • Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, depuis la sortie du confinement, il y a une explosion des maladies sexuellement transmissibles"

    Dans Carnet de Santé, le docteur Christian Recchia répond, pour Yahoo, à toutes les questions que vous vous posez et vous livre conseils pratiques et petites astuces pour mieux vivre au quotidien. Dans cet épisode, il évoque la recrudescence inquiétante des MST depuis la levée du confinement, due notamment à une diminution du nombre des contrôles. Cette vidéo ainsi que les conseils prodigués par le Dr. Christian Recchia ne sauraient se substituer à un avis médical personnalisé. Pour toute question, consultez votre médecin. Retrouvez tous les conseils santé du Dr Christian Recchia sur Yahoo

  • Affaire Jacquie et Michel - Liza Del Sierra : "Ça suffit de se cacher sous l’amateurisme pour faire n’importe quoi"

    Ce mardi 14 juin, Michel Piron, le propriétaire de Jacquie et Michel a été placé en garde à vue dans une enquête pour "complicité de viol" et "proxénétisme". L'ouverture de l'enquête survient après que trois associations féministes avaient saisi la justice à la suite de témoignages de femmes qui assuraient avoir été contraintes à des "pratiques sexuelles hors normes et douloureuses" lors des tournages. Liza Del Sierra est une ancienne actrice porno. Elle est aujourd’hui infirmière et réalisatrice et productrice de films pornographiques. Récemment, elle a été auditionnée au Sénat par la délégation aux droits de femmes. En collaboration avec les équipes de la société de films pornographiques Dorcel, Liza Del Sierra a travaillé à la rédaction d’une charte déontologique, rendue publique en avril 2021, à destination de l’ensemble des producteurs de films français pour adultes. Elle donne son avis sur l’affaire Jacquie et Michel et fustige le "porno amateur". D’après elle, il faut cesser de se cacher derrière cette étiquette "amateur" lorsque l’on fait du profit et "n’importe quoi".

  • Mathilde Davril : "Je suis et serai une prostituée toute ma vie"

    Dans son livre "300 de l’heure, le prix de ma liberté" (ed. Max Milo), Mathilde Davril illustre son quotidien d’escort girl, un métier qu’elle exerce depuis plus de 10 ans et qu’elle revendique. Pour elle, l’escorting est une mentalité que l’on garde toute la vie. Interview : Carmen Barba

  • Mathilde Davril : "À 28 ans, j’ai remplacé Tinder par la prostitution"

    Dans son livre "300 de l’heure, le prix de ma liberté" (ed. Max Milo), Mathilde Davril illustre son quotidien d’escort girl, un métier qu’elle exerce depuis plus de 10 ans. Une décision assumée qu’elle a prise après un enchaînement de désillusions amoureuses. Interview : Carmen Barba

  • Aurélie Croiziers de Lacvivier, droguée au GHB : "Ça a été la plus grande peur de toute ma vie"

    Nous sommes la nuit du 31 décembre. Denise se réveille "blessée et sidérée à Shanghai, dans un lieu qu’elle ne connaît pas." Voilà le début du livre d’Aurélie Croiziers de Lacvivier, "Réveil à Shanghaï" (Ed. Samsa). Une auto-fiction comme catharsis pour mettre des mots sur ce qu’elle a vécu. Comme son personnage principal prénommé Denise, Aurélie Croiziers de Lacvivier s’est elle aussi réveillée dans un lieu inconnu, au lendemain d’une soirée dont elle a oublié la fin, après avoir été droguée au GHB, la drogue du violeur. C’était il y a douze ans. Pour Yahoo, elle est revenue sur ce traumatisme et sa recherche de la vérité. Interview : Lucile Bellan

  • Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, le syndrome du raton laveur peut avoir de graves conséquences sur votre santé. En l’espace de 2 ans, vous pouvez prendre entre 5 et 15 kilos"

    Dans Carnet de Santé, le docteur Christian Recchia répond, pour Yahoo, à toutes les questions que vous vous posez et vous livre conseils pratiques et petites astuces pour mieux vivre au quotidien. Dans cet épisode, il revient sur un trouble moderne méconnu aux conséquences potentiellement terribles : le syndrome du raton laveur. Cette vidéo ainsi que les conseils prodigués par le Dr. Christian Recchia ne sauraient se substituer à un avis médical personnalisé. Pour toute question, consultez votre médecin. Retrouvez tous les conseils santé du Dr Christian Recchia sur Yahoo

  • Jarry : "Je suis catastrophé de voir que dans toutes les forêts de France il y a des plastiques tous les 5 mètres"

    Parrain de l’association NaturDive qui oeuvre pour la défense des océans et fonds marins, Jarry est particulièrement inquiet du sort de la planète. S'il est connu pour jouer les trublions sur les plateaux de télévision, aux commandes du "Big Show" de France 2 samedi 11 juin 2022, l'humoriste tire la sonnette d'alarme.  Interview : Carmen Barba

  • Jarry : "Je suis contre la GPA tant qu’elle n’est pas encadrée politiquement et juridiquement"

    Aux commandes du nouveau programme de France 2, "Le Big Show", samedi 11 juin 2022, Jarry est l'heureux papa de Vic et Tim. Deux enfants nés d'une GPA aux Etats-Unis. Pour Yahoo, Jarry est revenu sur son parcours pour devenir père, mais aussi sur ses positions tranchées et engagées sur la gestation pour autrui.  Interview : Carmen Barba

  • Inès, 26 ans : "Une femme grosse peut aussi être anorexique"

    Pendant de longues années, Inès a souffert d’anorexie. C’est le confinement qui lui a permis de sortir de cette phase d’extrême restriction alimentaire. Sur son compte Instagram @lachetonassiette, Inès évoque la maladie dont elle a souffert et met en garde ses abonnés sur les signes de la présence d’un trouble du comportement alimentaire. Elle en parle au micro de Yahoo. Interview : Carmen Barba

  • Inès, 26 ans : "J’ai arrêté d'avoir mes règles. J’ai perdu mes cheveux. J’ai un début d’alopécie. Je me suis dit qu’il fallait que j’accepte"

    Pendant de longues années, Inès a souffert d’anorexie. Elle raconte sa longue descente aux enfers et son déclic pour se sortir de la maladie. Inès est la créatrice du compte Instagram @lachetonassiette, un espace qu’elle consacre à la vulgarisation des troubles du comportement alimentaire. Interview : Carmen Barba

  • Cindy Bruna : "Le pire c'était toutes les autres violences que j'ai subies avec ma soeur et ma mère"

    À 27 ans, Cindy Bruna a déjà connu plusieurs vies grâce à une carrière flamboyante de mannequin et top-model aux quatre coins du monde. Mais derrière les photos Instagram se cache une histoire de vie douloureuse. Dans son livre "Le jour où j’ai arrêté d’avoir peur" aux éditions Harper Collins, Cindy Bruna brise un peu plus les tabous autour d’un fléau dont sont victimes de nombreuses femmes : les violences conjugales. Pour Yahoo, elle livre un témoignage bouleversant.

  • Cindy Bruna : "J’avais peur pour ma mère. Je devais la protéger"

    À 27 ans, Cindy Bruna a déjà connu plusieurs vies grâce à une carrière flamboyante de mannequin et top-model aux quatre coins du monde. Mais derrière les photos Instagram se cache une histoire de vie douloureuse. Dans son livre "Le jour où j’ai arrêté d’avoir peur" aux éditions Harper Collins, Cindy Bruna brise un peu plus les tabous autour d’un fléau dont sont victimes de nombreuses femmes : les violences conjugales. Pour Yahoo, elle livre un témoignage bouleversant.

  • Chemsex - Jean-Luc Romero : "Certains vont dire ‘J’ai été violé’. Je n’aimerais pas être juge car je ne sais pas ce que l’on répond à ça"

    Pour Jean-Luc Romero, un autre "problème terrible" va se poser avec les "procès qui vont s’ouvrir" sur le chemsex. Le problème en question est relatif à la notion du consentement. Il en parle au micro de Yahoo.

  • Chemsex - Jean-Luc Romero : "Fermer les yeux sur cette pratique, c’est criminel de la part des politiques"

    En France, comme partout ailleurs en Europe, la pratique du chemsex fait des victimes. Le terme est la contraction de "Chemicals"(drogues ) et de sexe. Elle consiste à la consommation de drogues dans le cadre de rapports sexuels. Jean-Luc Romero, homme politique adjoint à la mairie de Paris, fait la lumière sur une pratique dangereuse qui peut s’avérer mortelle et qui l'a privé de l'homme de sa vie. 

  • Chemsex - Jean-Luc Romero :  "Mon mari a agonisé plusieurs heures avant de mourir dans des conditions atroces"

    En 2018, Christophe Michel décède du chemsex à l’âge de 31 ans. Son mari, l’homme politique Jean-Luc Romero, milite pour une meilleure connaissance de cette pratique et de ses dangers.

  • "C’est la pratique sexuelle qui a changé le cours de l’histoire"

    Didier Dillen est l’auteur de "La fabuleuse histoire de la levrette" (éd. La Musardine). Pendant des siècles, la pratique de la levrette a fait l’objet de nombreux interdits pour finalement devenir la pratique sexuelle préférée des Français. Dans son livre, le journaliste révèle comment la levrette a permis à Henry II et Catherine de’ Medici de donner une descendance à la couronne française.

  • Droit à l’avortement menacé aux Etats-Unis : "C’est un danger pour les femmes les plus pauvres et les jeunes"

    L’information a provoqué la stupeur : la Cour suprême des Etats-Unis s'apprête à annuler l'arrêt Roe v. Wade de 1973 dans lequel elle a reconnu le droit à l'avortement dans tout le pays. C’est ce qu’affirme le magazine américain "Politico" après une fuite inédite d’un brouillon du projet de décision. La Cour a reconnu l’authenticité du document et ordonne une "enquête" sur les origines de la fuite précise l’AFP. Concrètement, si la Cour décide d’annuler l'arrêt Roe v. Wade, chaque Etat pourra dorénavant décider de pratiquer ou non l’IVG sur son territoire. Cette décision pourrait mettre en péril le droit de nombreuses femmes à disposer de leurs corps. Et les plus concernées seront les femmes en situation de précarité et les adolscentes qui ne pourront pas se déplacer dans un état autorisant la pratique de l'IVG. Amy Greene, politologue et enseignante à Sciences Po, analyse la situation pour Yahoo. Interview : Carmen Barba

  • Droit à l'avortement menacé aux États-Unis : "Un séisme se prépare dans la politique américaine"

    L’information a provoqué la stupeur : la Cour suprême des Etats-Unis s'apprête à annuler l'arrêt Roe v. Wade de 1973 dans lequel elle a reconnu le droit à l'avortement dans tout le pays. C’est ce qu’affirme le magazine politique "Politico" après une fuite inédite d’un brouillon du projet de décision. La Cour a reconnu l’authenticité du document et ordonne une "enquête" sur les origines de la fuite, précise l’AFP. Concrètement, si la Cour décide d’annuler l'arrêt Roe v. Wade, chaque état pourra dorénavant décider de pratiquer ou non l’IVG sur son territoire. Cette décision pourrait mettre en péril le droit de nombreuses femmes à disposer de leurs corps. Amy Greene, politologue et enseignante à Sciences Po, analyse la situation pour Yahoo. Interview : Carmen Barba

  • Rachel-Flore Pardo : "Un délit de non-partage des tâches ménagères ? Ça posera des difficultés de preuves"

    Il y a quelques temps, Sandrine Rousseau a proposé la mise en place d'un délit de non-partage des tâches ménagères au sein du couple. Pour Yahoo, Rachel-Flore Pardo, avocate spécialisée dans la défense des droits des femmes et co-fondatrice de l'association Stop Fisha, s'interroge sur la faisabilité de ce projet.  Interview : Carmen Barba

  • Rachel-Flore Pardo : "L’auteur d’une diffusion non-consentie de contenu à caractère sexuel risque jusqu’à 5 ans de prison et 60 000 euros d’amende"

    Rachel-Flore Pardo est avocate au barreau de Paris, spécialisée dans la défense des droits des femmes. Elle est également la co-fondatrice de Stop Fisha, une association féministe luttant contre le cybersexisme et les cyberviolences sexistes et sexuelles. Pour Yahoo, elle explique les peines qu’encourent les auteurs coupables d’une diffusion non-consentie de contenu à caractère sexuel mais aussi l’importance de ne jamais relayer ce type de contenus. Interview : Carmen Barba

  • Rachel-Flore Pardo : "Les conséquences de ces violences peuvent être dramatiques et conduire à des dépressions très graves"

    Rachel-Flore Pardo est une avocate au barreau de Paris, spécialisée dans la défense des droits des femmes. Elle est également la co-fondatrice de Stop Fisha, une association féministe luttant contre le cybersexisme et les cyberviolences sexistes et sexuelles. Pour Yahoo, elle explique les conséquences que peuvent avoir ces violences virtuelles sur les victimes. Interview : Carmen Barba

  • "C’est une des pires douleurs que l’on puisse ressentir" : les symptômes de la "maladie du suicide"

    Après des années d'errance médicale et de douleurs insoutenables, Diane Wattrelos, une jeune maman trentenaire, a réussi à poser un diagnostic sur la maladie qui la ronge depuis depuis plus de 15 ans. Elle est atteinte de l’algie vasculaire de la face, une pathologie appelée également "maladie du suicide". Pour Yahoo, elle liste les différents symptômes d'une maladie incurable à l'origine de douleurs terribles.  Dans un livre intitulé "Mes maux en couleurs" (ed. Broché), Diane Wattrelos revient sur son expérience et les nombreuses opérations qu'elle a subies pour soulager, en vain, ses maux.

  • Diane Wattrelos atteinte de la "maladie du suicide" : "C'est une maladie atroce. À 26 ans, j’ai dû faire mon testament "

    Diane Wattrelos n’a que 24 ans lorsqu’on lui diagnostique une algie vasculaire de la face. Malgré son jeune âge, cela fait 10 ans qu’elle souffre de cette maladie "atroce" que l’on surnomme "la maladie du suicide". Et ce, pour une raison simple : les douleurs que provoquent cette pathologie peuvent être si intenses et récurrentes que les malades qui en sont atteints mettent fin à leurs jours. Dans un livre intitulé "Mes maux en couleurs" (ed. Broché), Diane Wattrelos revient sur son expérience et les nombreuses opérations qu'elle a subies pour soulager, en vain, ses maux. Interview : Carmen Barba

  • Agathe Lecaron : "J’ai vécu une fausse couche au bout d’un mois"

    Tous les jours sur le plateau de France 2, dans son magazine "La maison des Maternelles", Agathe Lecaron et sa bande d'experts décryptent les évolutions dans le domaine de la maternité. En recevant Marlène Schiappa, l’émission avait d’ailleurs contribué à briser un peu plus les tabous autour des fausses couches, qui a déjà concerné une femme sur dix dans le monde.  Agathe Lecaron sait de quoi elle parle. "J’ai vécu une fausse couche au bout d’un mois" nous a-t-elle confié. Interview : Carmen Barba

  • Agathe Lecaron : "Quand j’ai eu mon bébé, je l’ai regardé et je me suis dit ‘À qui est ce bébé ?’"

    Tous les jours sur le plateau de France 2, dans son magazine "La maison des Maternelles", Agathe Lecaron et sa bande d'experts décryptent les évolutions dans le domaine de la maternité. Au micro de Yahoo, l’animatrice tient à démystifier un poncif : l’instinct maternel. Agathe Lecaron a traversé une période difficile après la naissance de son fils. "Quand j’ai eu mon bébé, je l’ai regardé et je me suis dit ‘À qui est-ce bébé ?’. Je ne m’attendais tellement pas à ce bébé-là, il était loin du bébé fantasmé" confie-t-elle. Toujours dans un but de sensibiliser et déconstruire les idées reçues sur la maternité, Agathe Lecaron explique comment le lien avec son enfant a mis "plus de temps" qu’elle ne l’espérait à se construire. Interview : Carmen Barba

  • Agathe Lecaron : "Si on rendait obligatoire le congé paternité dans les entreprises, les femmes n’auraient plus peur de tomber enceintes"

    Tous les jours sur le plateau de France 2, dans son magazine "La maison des Maternelles", Agathe Lecaron et sa bande d'experts décryptent les évolutions dans le domaine de la maternité. Au micro de Yahoo, l'animatrice plaide pour l'importante mise en oeuvre d'un congé paternité plus long.  Comme beaucoup d’autres femmes, Agathe Lecaron a craint que l’envie de fonder une famille soit un frein à sa carrière professionnelle. Selon elle, les entreprises ont leur part de responsabilité. Pour que les femmes n’aient plus à culpabiliser à l’idée de devenir mère. Pour que la maternité ne représente plus un obstacle à la réussite professionnelle : "Si on rendait obligatoire le congé paternité dans les entreprises, les femmes n’auraient plus peur de tomber enceintes" estime-t-elle. Interview : Carmen Barba