La vie en bleu de la créatrice de mode Jeanne Lanvin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nous sommes en 1889, à Paris, de l'autre côté de la Seine et de Saint-Germain-des-Prés où elle est née. Jeanne Lanvin, première d'une fratrie modeste de 11 enfants, inaugure sa première maison de mode : Lanvin (Melle Jeanne) Modes. Elle sait que pour se faire un nom, il faut une adresse digne de faire rêver les élégantes. Ce sera la rue du Faubourg Saint-Honoré, déjà l'une des plus prestigieuses de la capitale. Elle n'a que 22 ans, pas d'autre argent que ses quelques économies faites du temps où elle était apprentie chez une modiste du quartier. Mais elle a déjà le sens des affaires.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Sa mère était couturière et son père employé de presse. C'est en autodidacte, sans coudre ni dessiner, que Jeanne Lanvin apprend le métier, avant de se mettre à vendre ses propres confections. Ce n'est pas grâce à ses robes que la styliste se fait connaître, mais bien à ses chapeaux. Elle a travaillé quelque temps chez Félix, un chapelier qui l'a envoyée en Espagne se perfectionner dans l'art des couvre-chefs. 

Des nuances de bleu, des robes de sa fille aux uniformes français

Mais bientôt, dans sa boutique où l'on s’arrache déjà les pièces raffinées de sa collection, des clientes avisées se mettent à lui commander des toilettes. Elles ont compris que le talent de Jeanne Lanvin serait un must pour briller dans les soirées parisiennes. Et voilà qu'e...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles