La vie de Catherine Dior, résistante revenue des camps et sœur du couturier Christian Dior

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Elle a vécu avec son frère grand couturier, elle a connu la guerre et ses horreurs. Catherine Dior, est bien plus qu'une sœur au nom célèbre. Nous sommes en 1947. En même temps que son premier grand défilé de mode, Christian Dior est le premier couturier à avoir l'idée de génie de lancer un parfum en même temps qu'une collection de vêtements. Mais quel nom lui donner ? Alors que Dior se creuse la tête, Catherine, sa petite sœur, entre dans la pièce. L'assistante du créateur lance alors "Tiens, voilà Miss Dior !".

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Miss Dior ! Miss Dior ! Voilà mon parfum !", s’exclame Christian Dior. Et c'est ainsi que, sans le vouloir, la discrète Catherine Dior, sœur du grand couturier, est passée à la postérité. Christian est né en 1905. Catherine Dior, elle, en 1917. Les deux enfants grandissent dans une famille d'industriels prospère, entourés de domestiques. Mais tout bascule au début des années 1930 : Madeleine, leur mère, meurt et Maurice Dior, leur père, se retrouve ruiné "en quelques jours", racontera Christian Dior, après avoir lancé une société immobilière que le krach boursier américain, en passant l'Atlantique, vient stopper net.

Engagée dans la Résistance cannoise

Catherine est, elle, privée de l'éducation et des études qu'elle aurait dû suivre. Quatre ans plus tard, elle a 18 ans lorsque son grand frère lui propose de venir hab...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles