« Tu viendrais pas me rejoindre dans ma chambre ? » : Daphné Roulier confie avoir été victime de harcèlement sexuel

Margot Ruyter,Emilie Poyard

Daphné Roulier a dévoilé ce week-end au « Monde » le harcèlement sexuel qu’elle a connu au sein du groupe Canal+, dont elle a été l’animatrice phare de 1997 à 2019.

« J’ai été amenée à vivre certaines choses. » Ces mots, ce sont ceux de Daphné Roulier qui, à l’occasion d’un portrait publié dans « Le Monde », a confié pour la première fois avoir été victime de harcèlement sexuel durant ses années « Canal ». La journaliste, qui officie désormais aux commandes de « Rayon Cult’ » sur Paris Première, raconte ainsi avoir été « coincée dans un couloir » par une « vedette du petit écran » dont elle ne donne pas le nom.

Elle confie avoir également fait face à des propositions à caractère sexuel. « T’es bonne. Tu viendrais pas me rejoindre dans ma chambre ? », lui aurait proposé l’un de ses supérieurs, à Cannes. Elle explique avoir également été harcelée pendant deux ans par un autre responsable de la chaîne. « Un soir, une demi-heure avant ma prise d’antenne, un responsable de Canal m’a convoquée dans son bureau. Il m’a vouvoyée : "j’ai quitté ma femme hier et, aujourd’hui, je vous demande en mariage" », livre-t-elle au journaliste du « Monde ».

Sa carrière menacée

Des exemples, elle en a d’autres. « On m’a proposé d’animer "Nulle part ailleurs". Mais il fallait que je pratique une mammoplastie », a-t-elle dénoncé. En 2008, l’épouse d’Antoine de Caunes, alors enceinte, se voit retirer la présentation de l’émission « Extérieur jour ». C’est le journaliste Laurent Weil qui officiera à sa place. « On a voulu me retirer de l’antenne parce que...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi