VIH : que sait-on du vaccin à ARN de Moderna ?

·1 min de lecture

En France, 173 000 personnes sont séropositives, ce qui signifie qu'elles vivent avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Ce virus s'attaque aux défenses immunitaires de l'organisme : si l'infection par le VIH n'est pas contrôlée (par l'association de plusieurs médicaments antirétroviraux), elle évolue jusqu'à provoquer le Sida – ou "syndrome d'immunodéficience acquise".

Ce jeudi 19 août 2021, le laboratoire américain Moderna (qui a déjà conçu un vaccin contre le Covid-19) a annoncé avoir débuté un essai clinique d'un potentiel vaccin à ARN contre le Sida. La phase 1 de cet essai clinique devrait s'achever mi-2023. Cet essai de phase 1 sera réalisé sur un échantillon de 56 personnes âgées de 18 à 50 ans non-infectées par le VIH et en bonne santé.

Le VIH est très différent du coronavirus SARS-CoV-2

Pour rappel, les vaccins à ARN messager (comme le vaccin Moderna ou le vaccin Pfizer/BioNtech contre le Covid-19) apportent aux cellules de l'organisme la "recette" (l'ARN messager) pour fabriquer certaines protéines utiles pour se défendre contre les virus. Très fragile, l'ARN messager se détruit juste après avoir transmis cette information, et ne peut en aucun cas modifier le génome.

Le laboratoire Moderna espère donc mettre au point un vaccin à ARN messager contre le Sida : ce vaccin permettrait de prévenir l'activation du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) dans l'organisme, protégeant ainsi contre le Sida.

Ce vaccin (qui ne (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 23 août : chiffres, annonces
Protocole sanitaire rentrée scolaire 2021 : Jean-Michel Blanquer fait le point
Kératocône : quelle est cette maladie dont souffre Camille Combal ?
Covid : comment fonctionnent les capteurs de CO2 que Jean-Michel Blancher veut généraliser dans les classes ?
La consommation de cannabis à l'adolescence provoquerait des accouchements prématurés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles