Vincent Delerm : «Mes parents louaient une télévision trois semaines par an»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Normandie des années 1970 et 1980, une petite maison remplie de collégiens, deux parents professeurs. C'est le décor de l'enfance de Vincent Delerm. Une période de sa vie que l'auteur-compositeur-interprète raconte dimanche au micro d'Isabelle Morizet dans l'émission Il n'y a qu'une vie dans la vie. La maison de son enfance était régulièrement visitée par les élèves de ses parents. "Mon père faisait des clubs de guitare, ma mère leur apprenait le dessin. Ils faisaient chacun des clubs théâtre", se souvient Vincent Delerm.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Mes parents ne voulaient pas que j'ai l'air con dans la cour de récréation"

"C'étaient des collégiens qui avaient entre 12 et 14 ans et qui me disaient que j'avais de la chance, que ma mère était leur prof préférée", ajoute le chanteur. "Je ne savais pas trop ce que cela voulait dire, je l'ai compris plus tard. Mes parents étaient très vivants, prêts à proposer des choses et à faire plein de projets. Mais c'est une autre époque. Ils n'avaient pas la télé par exemple. C'était assez courant dans le milieu prof de cette époque-là."

Pour autant, Vincent Delerm n'a pas totalement grandi sans la télévision. "Ils la louaient trois semaines par an pour que je sois au courant de ce qui se passait et pour que je n'ai pas l'air con dans la cour de récréation." Ses parents choisissaient souvent de louer une télévision au moment de gr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles