Viol, violences et piqûres : le bilan après les fêtes de Bayonne

© ISA HARSIN / SIPA

Près de 1,2 million de personnes ont participé aux festivités basques lors de l’édition 2022, soit une augmentation de 15% par rapport à l’année dernière.

Alors que le sous-préfet Philippe Le Moing-Surzur évoque des fêtes de Bayonne « plus apaisées » que les précédentes éditions, de nombreuses violences ont été constatées comme le rapporte « France Bleu Pays Basque ». Trente-six personnes ont été placées en garde à vue pour des motifs qui ne sont pas encore connus.

Lire aussi >> Piqûres sauvages : « On se dit que dans tous les lieux où il y a du monde, ça peut arriver »

Un viol et quatre plaintes pour violences

Un viol en réunion a été constaté dans la nuit de jeudi à vendredi, les deux auteurs présumés ont été arrêtés et une information judiciaire est ouverte. Par ailleurs, quatre plaintes pour violences ont été déposées, dont l’une par un homme ayant reçu un coup de couteau à l’abdomen. Ses jours ne sont pas en danger. Au total, 1 400 personnes ont été prises en charge par les soignants pendant les festivités.

Parmi elles, 124 se plaignaient de piqûres. Soixante personnes ont déposé plainte et dix-sept ont fait l’objet de prélèvements qui n’ont pas débouché sur des hospitalisations ou poursuites judiciaires. « Le phénomène des piqûres n'a pas eu l'ampleur que certains redoutaient » souligne le sous-préfet de Bayonne auprès de « France Bleu Pays Basque ».

Un événement sous haute surveillance

Pour assurer la sécurité, 1 321 personnes étaient mobilisées pendant cinq jours : forces de l’ordre, pompiers, sécurité privée et civile. 210 faits...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles