Violences conjugales : le nombre de signalements a fortement augmenté pendant le confinement

Margot Ruyter

Le secrétariat chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes a dévoilé, hier, le résultat des dispositifs mis en place pendant le confinement contre les violences intrafamilales. Explications.

Le bilan du confinement est effrayant. « Le 114, numéro d’alerte par SMS pour les malentendants, est accessible pour le signalement de violences conjugales pour tous les publics depuis le 1er avril 2020. Le volume dossier a depuis lors été multiplié par 3 », révèle le rapport du secrétariat à l’Égalité entre les femmes et les hommes, publié jeudi. Les tchats qui traitent de violences conjugales et intrafamiliales ont été multipliés par 20. Soit un pourcentage, pour l’année 2020, de 46,58% contre 10,1% l’année dernière.

Le 39 19, numéro national dédié à l’écoute des femmes victimes de violences est le moyen qui a été le plus utilisé par les victimes pour signaler les violences. « La ligne d’écoute 3919 est le point d’entrée privilégié pour les victimes de violences conjugales, sexistes et sexuelles. Depuis le début du confinement, le nombre d’appels reçus est en progression constante », indique le rapport. En moyenne, ce sont simultanément 10 écoutantes qui gèrent des appels et, sur la période du 23 mars au 10 mai dernier, le numéro a recueilli 13 210 appels de femmes. Un chiffre glaçant sur une période de moins d’un mois. Pour répondre à la demande croissante, l’État a permis l’ouverture du numéro d’urgence 114, uniquement joignable par SMS et originellement destiné aux sourds et malentendants, aux victimes de violences intrafamiliales. Le nombre conséquent d’appels était malheureusement attendu par...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi