Violences faites aux femmes : ce nouveau dispositif pour aider les victimes à quitter leur conjoint

Maxim Hopman / Unsplash

Haute fonctionnaire auprès du garde des Sceaux entre 2018 et 2022, Isabelle Rome a été nommée ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, lors du dernier remaniement. Depuis qu'elle a pris ses nouvelles fonctions, l'ancienne collaboratrice d'Éric Dupond-Moretti au sein du ministère de la Justice plaide en faveur d'un traitement judiciaire spécifique des violences faites aux femmes, comme l'a souligné le JDD dimanche 4 septembre 2022. Pour rappel, pas moins de trois femmes sont mortes sous les coups de leurs compagnons respectifs mardi 30 août 2022, ce qui porte le nombre total de féminicides à 79 depuis le début de l'année 2022. Pour rappel, ce chiffre était en hausse de 20% entre 2020 et l'année suivante, étant donné que 122 femmes ont perdu la vie suite aux violences de leurs conjoints en 2021. Afin de remédier à cette situation, la Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé de nouvelles mesures à l'occasion du troisième anniversaire du Grenelle contre les violences faites aux femmes, qui avait lieu vendredi 2 septembre 2022. Des avancées qu'Isabelle Rome porte depuis de nombreuses années.

"L’objectif est une action judiciaire conciliant spécialisation des enquêteurs et des magistrats, avec la proximité nécessaire pour les victimes", a précisé Isabelle Rome dans les colonnes du JDD. "En tant que magistrate confrontée à des cas de violences faites aux femmes, je le préconise depuis longtemps. Ces affaires doivent être jugées d’une manière spécifique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite