Violences des militants pro-Trump au Capitole : “Est-ce qu'on peut passer encore 13 jours comme ça ?”

Pauline Thurier
·1 min de lecture
Des supporters de Donald Trump envahissent le Capitole à Washington © Spencer Platt/Getty Images/AFP
Des supporters de Donald Trump envahissent le Capitole à Washington © Spencer Platt/Getty Images/AFP

Mercredi 6 janvier, début d’après-midi aux Etats-Unis, l’heure du dîner en France. Les chaînes télévisées et les réseaux sociaux montrent des images que l’on croirait sorties d’un film dystopique américain. Des centaines de militant·es se sont rassemblé·es devant le Capitole, le siège du Congrès américain, situé à Washington. Ce lieu érigé en emblème de la démocratie américaine est envahi par des hordes de partisan·es pro-Trump, armé·es pour certain·es de fourches et de bâtons. Les élu·es du Congrès sont évacué·es à la hâte par le service de sécurité, alors qu’ils·elles étaient au beau milieu d’une session visant à confirmer l’élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis. Au lendemain de cet épisode qu’elle considère comme “le jour où tout a basculé pour Trump”, Tamara Boussac, docteure en histoire et civilisation des Etats-Unis à l’EHESS analyse la situation.

Après deux mois de déni des résultats de l’élection présidentielle de la part de Donald Trump, cet événement était-il prévisible ?

Lire la suite...