Producteur passé à tabac par des policiers : ce que l'on sait de l'affaire

franceinfo
·1 min de lecture

Les images, diffusées jeudi 26 novembre par le média Loopsider, sont accablantes. Filmées par une caméra de vidéosurveillance, elles montrent un homme noir, prénommé Michel, producteur de musique à Paris, être passé à tabac par des policiers alors qu'il se trouve dans l'entrée d'un studio de musique du 17e arrondissement de la capitale, samedi.

Les trois policiers mis en cause ont été suspendus, a indiqué jeudi une source proche du dossier à franceinfo, confirmant une information de l'AFP. Une décision qui fait notamment suite à une demande du préfet de police de Paris, après que la vidéo a été massivement relayée. Dans un premier temps, sitôt les images diffusées sur les réseaux sociaux, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait demandé à Didier Lallement de suspendre ces fonctionnaires. Ils seront révoqués "si la justice conclut à une faute (…), ils ont sali l'image de la République", a annoncé Gérald Darmanin au journal de 20 heures de France 2. La suspension d'un quatrième policier impliqué dans ces faits a été demandée par le ministère de l'Intérieur jeudi à la direction de la police, a appris (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi