Violences sexistes et sexuelles : l'inspirant appel aux dons d'En avant toute(s) et Safe Place

Carole Boinet
·1 min de lecture

Deux associations féministes ont lancé une campagne d'appel aux dons afin de mieux accompagner les victimes de violences sexistes et sexuelles. Entretien avec la DJ Piu Piu, l'une des co-fondatrices de Safe Place.

L’actrice Aissa Maïga, la dessinatrice Pénélope Bagieu ou encore l'humoriste Laurent Sciamma : ce sont vingt-trois personnalités qui incarnent et soutiennent la campagne d'appel aux dons lancée conjointement par deux associations, Safe Place et En avant toute(s). Un seul objectif : financer le tchat mis en place depuis 2016 par la seconde afin d'accompagner les victimes de violences sexistes et sexuelles. Comme l'explique le communiqué de presse, un don de 60 euros permet de financer une heure de tchat. Parallèlement, l'association fournit des formations de sensibilisation en milieux scolaires, universitaires et en entreprises, dans le but de déconstruire les stéréotypes sexistes et de lutter contre les comportements violents.

Derrière cette opération, on retrouve également Safe Place, montée en 2017 par une bande d’amies afin d’œuvrer à “la libération de la parole des femmes et des personnes LGBTQIA+/non binaires” sur la question des violences sexistes et sexuelles. On a voulu en savoir plus. La DJ Piu Piu, l’une des co-fondatrices de l’association, nous répond.

Lire la suite sur lesinrocks.com

Ce contenu peut également vous intéresser :