Violences sexuelles en hausse à Paris : ce système mis en place pour vérifier si son téléphone est surveillé

JESHOOTS-com / Pixabay

En seulement un an, les plaintes pour violences sexuelles sont "en hausse de 30%" à Paris par rapport à 2021, a fait savoir, sur franceinfo, Laure Beccuau, la procureure de la République de Paris, jeudi 15 septembre 2022. C’est une "hausse objective des faits, mais aussi, et je m'en réjouis, une hausse liée à la libération de la parole", a-t-elle souligné, en mettant en avant le mouvement #MeToo. Malgré tout, même si les chiffres ne sont pas rassurants, la procureure a voulu mettre en avant les nouveaux dispositifs mis en place pour tenter d'endiguer le phénomène. À Paris, "on a mis au point un système qu'on appelle le boîtier VeriFone" grâce "à l'aide d'un chercheur, qui consiste à pouvoir par un simple boîtier" vérifier si un téléphone "est surveillé, infecté", a-t-elle ainsi expliqué.

Avec cet outil, les personnes pourront découvrir si elles sont victimes d'un éventuel espionnage de la part d'un conjoint ou d'un ex-conjoint en cas de séparation difficile. "Nous avons pour objectif de le déployer dans tous les commissariats de la capitale et dans des associations d'aide aux victimes", a-t-elle encore indiqué. Le même jour, dans les colonnes du Parisien, le préfet de police, Laurent Nuñez, a de son côté indiqué que le nombre de "viols de rue" à Paris, était resté stable en 2022 par rapport à 2021. Ces agressions ne représentent qu'une partie des violences sexuelles recensées. "On est souvent sur des scénarios de rencontres ou de sorties dans des cadres festifs. Là encore, il nous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite