"Je le virais de mon lit à coups de pied !" : les confidences inattendues de Chantal Goya sur son couple

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis 1964, Chantal Goya et Jean-Jacques Debout filent le parfait amour. Ils se sont mariés en février 1966 et de leur amour sont nés Jean-Paul et Clarisse. Malgré les nombreuses épreuves qu’ils ont dû surmonter au fil des années, le couple ne s’est jamais séparé. Dans les colonnes du Parisien, vendredi 22 juillet 2022, la chanteuse et son mari ont fait des confidences sur leur relation. "Quand j’ai connu Chantal, elle buvait du whisky et fumait la pipe", s’est d’abord amusé Jean-Jacques Debout avant de laisser la parole à la principale concernée qui s’est immédiatement défendue : "Ce n’est pas vrai ! Je n’ai jamais fumé une cigarette ni bu la moindre goutte d’alcool de ma vie", a-t-elle affirmé avant de faire, à son tour, une révélation très inattendue. "Mais souvent, je le virais de mon lit à coups de pied !", assure-t-elle. Le journal indique que tous deux font chambre à part et que cette situation leur convient parfaitement, puisqu’ils peuvent profiter de leur liberté.

Jean-Jacques Debout et Chantal Goya forment un couple solide et heureux depuis de nombreuses années. S’ils sont assez discrets, il leur arrive toutefois de faire des confidences sur leur relation. Lors d’un entretien accordé à France Dimanche en mars 2020, l’auteur avait assuré être un homme heureux. "Je ne me suis jamais ennuyé avec elle", avait-il d’abord affirmé avant de préciser être "tombé sur un ange". Très pris par leurs carrières, les deux amoureux ne passent que très peu de temps ensemble. "Comme on (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles