Virginie : "Mon crédo ? Le ménaupower !"

Ni expertes ni influenceuses, "Les Superbes", un groupe de 10 femmes représentantes de la diversité des beautés vous parleront de leur rapport au corps et au miroir de façon authentique et intime toute l'année. Le portrait de Virginie.

Avoir 50 ans lui semblait déjà "surréaliste". Désormais âgée de 56 ans, Virginie, "1,62 mètres, perpétuellement en train d’essayer de perdre 4 à 5 kilos" depuis sa première grossesse, il y a plus de 20 ans, aborde avec une certaine forme de sagesse et d'autodérision le passage à la soixantaine. Veuve depuis cinq ans, cette mère de deux enfants se raconte régulièrement sur son blog Jeune Vieillis Pas.

"Mon credo ? Le menaupoWer ! Femmes de plus de 45 ans, sortons du placard ! Je milite pour que "Ça te rajeunit", "Tu fais plus jeune"… ne soient plus des compliments. Et que les hommes ne disent plus jamais d’une femme "Elle a dû être belle", martèle cette ex-journaliste pigiste, co-auteure du livre Pourquoi les femmes font-elles peur aux hommes ? (Calmann-Lévy, 2007).

Sans fards, Virginie nous confie entretenir un rapport complexe avec la féminité et la beauté : "Je n’aime pas toujours les artifices liés à la féminité. Je me maquille très peu, presque jamais la peau. Au mieux, c'est une touche de mascara et basta. J’ai des jambes assez fines et ne me trouve pas assez 'élancée du haut'. Ça vieillit l’allure ! Aussi, j’ai la 'confiance en soi' à retardement. Je me trouve très jolie quand je vois des photos de moi à l'âge de 20 ou 30 ans ! Je me dis que j’étais idiote de ne pas en avoir davantage conscience à (...)

Lire la suite de l'article sur Marieclaire.fr

Cheveux gras : ces fausses bonnes idées pour en venir à bout
Secrets de Stars
Tests Beauté
Votre relooking virtuel