Virginie Efira agacée par la lenteur de la vaccination : "On se fait tester deux fois par semaine"

·1 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 a eu de lourdes conséquences sur le milieu de la culture et du divertissement. Top Chef, The Voice, Le Meilleur Pâtissier… De nombreuses émissions de télé ont dû s'adapter pour pouvoir continuer à être diffusées. Mais c'est surtout le septième art qui a pris la crise de plein fouet. Fermées depuis la fin du mois d'octobre 2020, les salles de cinéma sont désespérément vides et les sorties de films annulées se cumulent. Dans son allocution télévisée du 31 mars 2021, le président de la République Emmanuel Macron annonçait la réouverture progressive des lieux de culture à partir de la deuxième moitié du mois de mai. Une date que les professionnels du cinéma attendent comme le messie. Une autre option semble les réconforter : l'accélération de la campagne de vaccination dans l'Hexagone. Dans une interview accordée au Parisien/Aujourd'hui en France le dimanche 25 avril, l'actrice Virginie Efira a expliqué qu'elle croyait beaucoup en cette solution.

À la question de savoir si elle avait été vaccinée, la comédienne de 43 ans a répondu : "Non. J’aimerais bien". Celle qui a joué dans le film Adieu les cons d'Albert Dupontel, multi-récompensé lors de la cérémonie des César 2021 en mars, a détaillé les conditions dans lesquelles elle travaille depuis des mois : "On tourne sans masque". Une situation qui, lors des scènes d'amour, peut poser problème : "On se fait tester deux fois par semaine et, si je dois embrasser quelqu’un, croyez bien que je lui demande s’il a fait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite