Virus chinois : 5 idées reçues complètement fausses sur le coronavirus

Le virus 2019-nCOV s’est désormais propagé dans une vingtaine de pays. Il touche plus de 6 000 personnes et a déjà fait 132 morts. Du côté de l’Hexagone, quatre cas de coronavirus ont été confirmés. Un premier cas de contamination entre humains sur le sol européen en Allemagne vient également d’être détecté.

Autant d'informations qui sèment la peur, et qui sont à l’origine de nombreuses idées reçues sur la transmission, la prise en charge ou encore les mesures de précautions. On fait le point.

Je dois me rendre aux urgences en cas de suspicion de coronavirus

FAUX. Vous revenez de Chine et vous présentez des symptômes d’infection respiratoire ? Votre premier réflexe ne doit pas être de vous rendre aux urgences ou chez votre médecin traitant. Et pour cause : cela favoriserait une éventuelle transmission du virus. Pour éviter toute potentielle propagation, contactez rapidement le Samu Centre 15 en expliquant vos symptômes et en évoquant votre séjour en Chine.

Le Samu a d’ailleurs rapporté de nombreux appels peu cohérents en lien avec le coronavirus. L’objet de ces sollicitations ? Des inquiétudes non fondées de personnes ayant mangé au restaurant chinois, ou ayant pris les transports en commun. "Les seuls appels qu'on devrait recevoir sur ce coronavirus, c'est : 'Je reviens de Chine, depuis moins de 14 jours, je fais de la température, j'ai une infection respiratoire basse'", rappelle Patrick Goldstein, chef du service des urgences et du SAMU au CHU Lille, à France 3 Hauts-de-France.

Le virus peut être transmis par un colis venant de Chine

FAUX. Le risque d’être infecté par le coronavirus en touchant un objet est très faible. C’est ce que rapporte le ministère de la Santé "au vu des données disponibles sur la survie des coronavirus dans le milieu extérieur et compte tenu des temps et conditions de transport avec la Chine". Les coronavirus ne survivent effectivement que quelques heures sur des surfaces inertes sèches. Pas de panique, donc, si vous attendez un colis en provenance

(...) Cliquez ici pour voir la suite