Vision : 4 innovations pour améliorer sa vue

·1 min de lecture

Myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie ou amblyopie : passé l’âge de 20 ans, 3 Français sur 4 souffrent d’un trouble de la vision. Ainsi, 932.000 d’entre eux sont malvoyants moyens (incapables de voir un visage à 4 mètres de distance) et 207.000 sont malvoyants profonds, voire aveugles (ils ne voient que des silhouettes). Bonne nouvelle : grâce aux progrès de la médecine, les troubles de la vue sont de mieux en mieux corrigés. Tour d’horizon des dernières nouveautés.

En France, 800.000 personnes subissent chaque année une opération de la cataracte, un trouble visuel qui survient lorsque le cristallin s’opacifie. Fréquente après 65 ans, elle peut se déclarer plus tôt, à cause du tabac ou du diabète, entre autres. A ce jour, son traitement est uniquement chirurgical : on remplace le cristallin par une lentille synthétique. Cet acte peut être réalisé sous anesthésie générale, loco-régionale ou locale : en juin 2020, la Haute Autorité de santé (HAS) a précisé les indications de chacune de ces techniques. Elle recommande ainsi de privilégier autant que possible l’anesthésie locale (avec des gouttes ou du gel). Pour les cataractes compliquées, on optera plutôt pour une anesthésie loco-régionale (via une injection au niveau de l’œil). Enfin, l’anesthésie générale est réservée aux jeunes adultes et, en cas de contre-indication, aux deux techniques précédentes : maladie neurodégénérative, anxiété majeure, BPCO ou surdité.

Ce trouble de la vision, fréquent à partir de l’âge de 45 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles