• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Visite de Nancy Pelosi à Taïwan: l'ambassadeur de Chine en France dénonce "une provocation inutile"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lu Shaye, l'ambassadeur de Chine en France, le 3 août 2022 sur BFMTV. - BFMTV
Lu Shaye, l'ambassadeur de Chine en France, le 3 août 2022 sur BFMTV. - BFMTV

La visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan a suscité un regain de tensions entre la Chine et les États-Unis. Du côté de Pékin, cette visite du troisième personnage du pouvoir fédéral à Washington a entraîné insultes et menaces. Sur BFMTV ce mercredi, l'ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, a qualifié le déplacement de Nancy Pelosi de "provocation inutile."

"On dit qu'elle a atterri sans encombre. Même si c'est 'une visite en paix', elle a créé beaucoup de danger, beaucoup de crises. C'est une provocation inutile", lance-t-il sur le plateau de BFMTV.

"Nous répondons à une provocation"

Le représentant de Pékin à Paris estime que ce déplacement ne respecte pas les engagements de Washington. "Entre la Chine et les États-Unis, il y a des relations diplomatiques et les Américains se sont engagés à respecter le principe d'une seule Chine (et de) reconnaitre le gouvernement de la République populaire de Chine", explique Lu Shaye.

Ce mardi, John Kirby, le porte-parole de la Maison Blanche pour les questions stratégiques a rappelé la position des États-Unis sur Taïwan, indiquant qu'une indépendance de l'île n'était pas souhaitée par Washington.

Pour autant, Lu Shaye estime que Washington est responsable du regain des tensions dans la région de Taïwan. "Madame Pelosi est en deuxième position dans l'ordre de succession au président américain. Sa visite n'est évidemment pas une visite non-officielle."

"S'il n'y a pas de visite de Madame Pelosi, la situation reste calme", affirme-t-il. "Nous répondons à une provocation", martèle le représentant du gouvernement chinois.

"Si on ne répond pas, ils vont continuer, et peu à peu, ils vont atteindre la soi-disant indépendance de Taiwan. C'est ça la volonté des autorités de Taïwan!"

Une intervention militaire toujours possible

Interrogé sur une potentielle intervention militaire de l'armée chinoise sur l'île, Lu Shaye indique que ce scénario "est toujours là." Et une telle intervention ne serait "pas contre la population de Taïwan."

Une intervention militaire permettrait de "dissuader ou avertir les forces sécessionnistes qui visent l'indépendance de Taïwan et les forces anti-chinoises" à l'étranger.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles