Visiter tous les parcs Disney en jet privé et laminer la planète, c'est magique

La planète brûle et Disney s'en lave clairement les mains. Car alors que tous les indicateurs de l'urgence climatique sont au rouge et que les experts du GIEC n'en finissent plus de tirer la sonnette d'alarme, le géant de l'entertainment a décidé de faire une annonce retentissante à contre-courant : proposer à de richissimes clients de partir s'amuser dans ses 12 parcs implantés aux quatre coins du globe et cela en 24 jours grâce à un... jet privé.

Cette expérience hors sol s'intitule "Les parcs Disney autour du monde - une aventure en jet privé" et s'ouvrira à 75 VIP en juillet 2023. De Californie, ils s'envoleront vers Tokyo, Shanghai, Hong Kong, Paris et la Floride. Un voyage autour du monde calamiteux pour l'environnement qui sera agrémenté de haltes au Taj Mahal en Inde ou encore les pyramides égyptiennes de Gizeh.

"Vous voyagerez dans le luxe à bord d'un Boeing 757 configuré pour les VIP, opéré par Icelandair, dont la grande autonomie permet d'effectuer des vols directs pour optimiser le temps passé dans chaque destination", tease Disney.

Le prix de ce voyage ? 109 995 dollars par personne pour un couple. Celles et ceux souhaitant voyager seul·e devront payer un surcoût de 10 995 dollars. Cerise sur le gâteau : aucune ristourne ne sera accordée aux enfants (les passagers devant être âgés d'au moins douze ans). Enfin, les billets d'avion pour se rendre au départ de Los Angeles et pour le retour depuis Orlando ne sont pas inclus, comme le...

Lire la suite


À lire aussi

Voici comment votre amour pour la viande rouge impacte la planète
Handicap, cicatrices, acné : cette illustratrice revisite totalement les princesses Disney
Ces Français ont décidé de faire peu (ou pas) d'enfants pour sauver la planète

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles