Vitamine D : un homme hospitalisé après une overdose de compléments alimentaires

Peu contrôlés et avec des bienfaits sur la santé souvent controversés, les compléments alimentaires peuvent avoir des conséquences graves quand on en abuse. Le cas clinique de cet homme en est l'exemple.

Comme on peut faire une overdose de médicaments ou d'alcool, on peut faire une overdose de compléments alimentaires, avec des conséquences sérieuses sur la santé. Le cas, extrême, de cet homme d'âge moyen – pris en charge à l'hôpital de Cardiff – en témoigne. Le patient prenait plus de 20 compléments alimentaires différents, vitamines D, K, C, B2, 9 et 6, ainsi que d'autres minéraux et probiotiques, tous à des doses bien supérieures aux recommandations. Parmi eux, de la vitamine D à hauteur de 15.000 UI, quand la dose journalière recommandée est de 400 UI pour un adulte. Un excès qui a mis sa santé en danger.

Un cocktail de compléments alimentaires néfaste

Le patient a des symptômes depuis trois mois à son arrivée à l'hôpital et qui n'ont pas disparu après l'arrêt de son cocktail surdosé de compléments alimentaires. Il souffre de nausées, de douleurs abdominales, de diarrhée, d'une bouche sèche, d'une sensation de soif et une perte de poids impressionnante (12 kilos). Son historique médical, lourd puisqu'il a eu plusieurs maladies et infections sévères, l'a probablement fragilisé par son abus de compléments alimentaires.

Ses analyses sanguines mettent au jour une hypercalcémie, un excès de calcium dans le sang, un surplus de créatinine qui suggère une défaillance rénale, un taux de vitamine D sept fois supérieur à la quantité requise au corps humain pour fonctionner. À partir de 375 nmol/L de vitamine D, les médecins considèrent qu'il y a une intoxication. Le dosage du patient était supérieur à 400 nmol/L.

Après huit jours d'hospitalisation où l'homme a été réhydraté et a pris un traitement oral à base de bisphosphonates pour traiter son hypercalcémie, il a pu rentrer chez lui avec un suivi médical rigoureux. Deux mois après son admission, le calcium sanguin du patient était à nouveau dans les valeurs normales. Mais le taux de vitamine D était toujours de plus de 400 nmol/L. Avec sa demi-vie de deux mois, la vitamine D persiste longtemps dans l'organisme et les...

> Lire la suite sur Futura

VIDÉO - Qu'est-ce que la toxicité des métaux lourds et comment lutter contre ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles