"Vivement dimanche" : Josiane Balasko troublée au moment de raconter sa rencontre avec son mari George Aguilar

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est un retour sur les planches qui semble la ravir. À compter du jeudi 9 septembre 2021, Josiane Balasko sera à l'affiche de Un Chalet à Gstaad, une nouvelle pièce écrite et mise en scène par ses soins, qu'elle jouera au Théâtre des Nouveautés à Paris. Pour l'accompagner sur scène, la comédienne a fait appel à George Aguilar, son époux. Ensemble depuis vingt ans, tous deux exercent dans le monde du septième art. C'est d'ailleurs grâce à sa passion commune que le couple s'est rencontré en 1999 sur le tournage du film Le fils du Français, réalisé par Gérard Lauzier. Un épisode sur lequel Josiane Balasko est revenue le dimanche 5 septembre 2021 dans l'émission Vivement dimanche.

Dans le scénario, l'ancienne membre du Splendid devait se marier avec le chef d'une tribu amérindienne. "Il se trouvait que le chef indien était George", a-t-elle confié. Un moment dont elle se souvient parfaitement. "La première chose que m'a dite Gérard Lauzier, trois mois avant le tournage, est 'Josiane, je t'ai trouvé un beau mari'", a-t-elle indiqué. "Bien voilà des choses qui sont écrites", a-t-elle reconnu, visiblement émue.

Mais pour le bien de la pièce Un Chalet à Gstaad, ce n'est pas en tant qu'épouse que Josiane Balasko accompagne George Aguilar, mais en tant que cheffe. Michel Drucker a d'ailleurs pu assister à l'une de leurs répétitions. "Je te voyais dirigé par Josiane. Elle rigole pas avec toi hein !", a déclaré le présentateur au comédien. Un fait qui n'a pas été contredit par la mère de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles