Comment vivre en green ?

·1 min de lecture

Acheter en vrac, trier ses déchets et réduire sa consommation numérique... Tout le monde en rêve oui, mais comment ? On vous dit tout.

5698 kilos. C’est le poids de déchets qu’un Français rejette chaque année. « Par foyer ce poids peut atteindre celui d’un éléphant », affirme Marie Gravier, bénévole à l’association « la maison du zéro déchet ». Ce chiffe concerne tous les détritus qui finissent à la déchetterie, les recyclables et les ménagers. Parmi les déchets ménagers, un tiers pourraient être supprimés : composés d’épluchures de fruits et légumes et de feuilles mortes, ces déchets organiques seraient utiles en compost pour favoriser la pousse des plantes... Autre piste pour ceux qui n’ont pas de potager : acheter ses produits en vrac, comme les pâtes, le riz, les fruits et légumes et d’utiliser des sacs en tissu. « Moins de déchets entreront chez vous », affirme-t-elle. Un mode de vie sans déchets passe par la cuisine mais aussi par la salle de bains : avec cotons réutilisables, savons, shampoings solides, et toutes les alternatives écologiques, de la cup à la culotte, qui permettent de réduire sa consommation de serviettes hygiéniques et de tampons.

L’importance du tri sélectif

« Il y a vingt ans, on comptait vingt % de recyclable et quatre-vingt pourcent d’ordures ménagères. Vingt plus tard la tendance change », assure Philippe Herdebault, responsable de l’activité tri Veolia d’Amiens. « Le meilleur emballage c’est celui qu’on ne produit pas, mais on ne peut pas toujours acheter en vrac », poursuit-il, avant d’expliquer comment...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles