Voici l’éducation “chasse-neige”: la nouvelle technique parentale surprotectrice

Les parents “chasse-neige” sont les nouveaux parents protecteurs à surveiller [Photo: Getty]

On connaît déjà les parents “hélicoptère”, mais de nouveaux parents viennent de débarquer devant les grilles de l’école et ils sont tout aussi… actifs. Voici les parents “chasse-neige”.

Les mamans et les papas “chasse-neige”, désormais à la tête du clan des parents surprotecteurs, décrivent les parents qui essayent de dégager la voie pour leurs enfants afin qu’ils ne rencontrent aucun obstacle en grandissant.

Les comportements typiques des parents “chasse-neige” incluent de prendre des rendez-vous chez le médecin pour leurs enfants adultes, se déplacer pour déposer des devoirs/un déjeuner/un violon oubliés, ou encore s’entretenir avec les professeurs si l’enfant n’aime pas le groupe dans lequel il se trouve.

“Le comportement de l’‘hélicoptère’, qui consiste à rôder autour de son enfant avec anxiété, en surveillant ses moindres faits et gestes, est tellement démodé”, confient Claire Cain Miller et Jonah Engel Bromwich dans le New York Times.

“Aujourd’hui, certains parents aisés agissent davantage comme des “chasse-neiges” : des machines qui foncent et détruisent tous les obstacles susceptibles de ralentir leurs enfants, afin que ces derniers ne se retrouvent pas face à des échecs, des frustrations et des opportunités perdues”.

Les parents “chasse-neige” ont certainement les meilleurs intentions du monde lorsqu’ils préparent le terrain pour que leurs enfants profitent d’un future sans stress, mais les experts considèrent que cette pratique n’est pas forcément idéale, car les jeunes pourraient ne pas développer les aptitudes de résolution de problèmes nécessaires, en plus de souffrir d’anxiété dans des situations de stress où papa et maman sont impuissants.

Les parents “chasse-neige” sont les nouveaux parents protecteurs à surveiller [Photo: Getty]

Madeline Levine, psychologue et auteure de Teach Your Children Well: Why Values and Coping Skills Matter More Than Grades, Trophies or ‘Fat Envelopes,  considère que retirer les obstacles pendant l’enfance d’un enfant pourrait entraîner davantage de problèmes une fois l’enfant devenu adulte.

“Ces parents ont passé 18 ans à préparer leurs enfants en les munissant d’outils qu’ils considèrent eux-mêmes comme avantageux, mais ça n’est pas le cas”, confie Dr. Levine au NY Times.

Julie Lythcott-Haims, auteure de How to Raise an Adult: Break Free of the Overparenting Trap and Prepare Your Kid for Success, a confié à la publication que la technique du “chasse-neige” pouvait être néfaste pour l’enfant. 

“Le but est de préparer l’enfant pour la route, et non l’inverse”, confie-t-elle.

Les parents “chasse-neige” rejoignent ainsi les parents “tondeuse” dans la famille des actions préventives. 

L’expression des parents “tondeuse”, inventée l’année dernière par une personne anonyme sur le blog We Are Teachers, fait référence aux “parents qui font tous les efforts nécessaires pour empêcher leur enfant de se retrouver face à l’adversité, la difficulté ou l’échec”.

“Ils ‘tondent’ les obstacles afin que les enfants n’aient jamais à les affronter, au lieu de leur expliquer comment les surmonter”.

Tout comme dans le cas des parents “chasse-neige”, leurs intentions sont certainement bonnes, mais il s’agit également d’une attitude dangereuse.

“Je pense que la plupart des parents ‘tondeuse’ veulent bien faire, mais nous ne créons pas une génération d’enfants plus heureux en élevant des enfants qui n’ont jamais eu besoin de surmonter des défis”, confie l’auteur de l’expression.

“Nous sommes en train de créer une génération de jeunes qui ignorent comment réagir face à des obstacles. Une génération qui panique ou abandonne rien qu’en pensant à l’échec”.

Les parents laxistes ne semblent plus si terribles que ça d’un coup !

Marie Claire Dorking