Voici les nouvelles expressions à connaître absolument en 2020 si vous prévoyez de faire des rencontres : du « Fleabagging » au « Cause-Playing »

Les expressions de 2020 incluent notamment le « Fleabagging » et le « Cause-Playing » [Image: Getty]

Ces derniers mois, nous avons découvert le « dogfishing » (séduire en posant avec un chien/animal) et le « paperclipping » (réapparaître soudainement sans raison).

Mais, le nouveau vocabulaire bizarre des rencontres ne cesse de s’enrichir cette année.

L’appli de rencontre Plenty Of Fish a donc révélé les dangers romantiques à éviter à l’approche de 2020.

Ces derniers incluent notamment le « Fleabagging », inspiré du personnage culte de Phoebe Waller-Bridge dans la série Fleabag, qui consiste à toujours sortir avec des gens qui ne sont pas faits pour vous.

D’après le site de rencontre, 63 % des femmes ont admis être tombée dans ce piège, contre 38 % des hommes.

Il y a également le « Dial Toning » (n’entendre que le bip au téléphone), similaire au ghosting, mais différent.

Le « Dial Toning » fait référence aux personnes qui vous donnent leur numéro afin de recevoir des messages, mais qui ne répondent jamais.

Autre phénomène cruel et qui touche principalement les célibataires au début de la quarantaine : recontacter un ex pour lui demander une fleur.

Cette méthode surnommée « Cause-Playing » (miser sur les bonnes causes) consiste généralement à demander à un ancien partenaire de faire un don à une organisation caritative, comme un marathon, souvent avec un lien Just Giving inclus.

Plenty Of Fish estime que 47 % des personnes qui tentent de faire de nouvelles rencontres ont déjà vécu cela.

Arrive ensuite l’« Eclipsing ». Une personne développe soudainement un fort intérêt pour les passions et hobbies de leur nouveau partenaire, comme le Jiu-Jitsu brésilien ou Game Of Thrones.

L’« Exoskeleton-ing » (se retrouver avec un exosquelette) fait référence à l’ex de votre partenaire actuel qui tente de vous contacter, en général par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

22 % des personnes qui font de nouvelles rencontres auraient vécu cela, et 6 % ont admis avoir adopté cette technique elles-mêmes.

Mais, il n’y a pas que des expressions négatives non plus, et le « Yellow Carding » (donner un carton jaune) s’avère finalement plutôt utile. En effet, cette technique consiste à prévenir un partenaire lorsqu’il se comporte mal pendant un rencard.

Être « Glamboozled » (se mettre sur son 31 pour rien) fait référence aux rencards annulés à la toute dernière minute.

54 % des personnes auraient vécu cela, ce qui représente pas mal de fond de teint gaspillé.

Enfin, le « Typecasting » (miser sur les stéréotypes) consiste à baser sa compatibilité sur les signes astrologiques ou le test de personnalité de Myers Briggs.

Lauren Clark