Voici pourquoi vous devriez commander un second hamburger à la place des frites

D’après une nutritionniste, remplacer une portion de frites par un second hamburger serait meilleur pour notre santé. (Photo : Getty)

La prochaine fois que le serveur d’un fast-food vous demandera si vous voulez des frites avec votre hamburger, demandez-lui plutôt de les remplacer par un second sandwich.

Ce conseil avisé nous vient de la diététicienne et nutritionniste Emily Field, qui recommande à ses clients de ne plus classer les aliments selon s’ils sont « bons » ou « mauvais », mais plutôt de manger des repas équilibrés.

« J’aimerais que les gens puissent manger ce qu’ils veulent, quelle que soit la situation, et qu’ils comprennent qu’il est toujours possible de faire un choix responsable pour leur corps », a-t-elle déclaré à Business Insider.

D’après Emily Field, les aliments contiennent trois composants importants : les protéines, les glucides et les graisses. Les protéines sont composées d’acides aminés qui nous rassasient et aident à réparer notre tissu musculaire. Les glucides nous fournissent de l’énergie et les graisses alimentaires nous aident à absorber les vitamines et les minéraux liposolubles (comme les vitamines A et D) et maintiennent nos cellules en bonne santé. Lorsque nos repas contiennent ces trois composants de façon équilibrée, nous ressentons moins de fringales et de compulsions alimentaires.

Emily Field recommande à ses clients de ne pas s’occuper des « bons » et des « mauvais » aliments, mais plutôt de manger des repas équilibrés. (Photo : Getty)

Et la science soutient cette théorie : l’équilibre alimentaire est essentiel, car les micronutriments régulent notre taux de glycémie. Lorsque l’on consomme des aliments riches en glucides, notre système digestif transforme les glucides digestibles en sucre qui pénètre ensuite dans le sang. Lorsque notre taux de sucre dans le sang est élevé, notre pancréas produit de l’insuline, qui encourage les cellules à absorber le sucre dans le sang pour le transformer en énergie.

Considérez cela de la façon suivante : un repas riche en glucides et faible en protéines (comme les céréales) peut provoquer une hausse et une baisse rapides du taux de sucre dans le sang, ce qui entraine un regain d’énergie qui sera rapidement remplacé par la fatigue et la faim seulement trois heures après le repas. Alors que si votre repas contient des glucides, des protéines et des graisses de façon équilibrée (comme par exemple un yaourt riche en protéines ou des céréales accompagnées de noix), vous éviterez beaucoup plus facilement les fringales.

Et d’après Emily Field, cette théorie s’applique également aux fast-foods.

Une portion de frites grasses contient autant de calories qu’un hamburger, mais aussi moins de protéines. (Getty Images)

Un hamburger est composé de deux morceaux de pain et une tranche de viande. Si vous évitez la sauce et le fromage, votre hamburger ne contiendra que 310 à 350 calories, issues des glucides présents dans le pain (soit environ 40 grammes), des protéines présentes dans la viande (environ 17 grammes) et des graisses (environ 10 grammes).

Une portion de frites contient presque autant de calories qu’un hamburger, mais avec moins de protéines. Toujours selon Emily Field, si vous remplacez les frites par un second hamburger, vous doublerez votre apport en protéines et réduirez la quantité de glucides et de graisses consommés, ce qui aidera à stabiliser votre taux de glycémie, car la nourriture des fast-foods est généralement faible en protéines et riche en glucides et en graisses.

Mais Emily Field nous recommande avant tout de nous poser une question importante au moment de prévoir un plat : « Comment vais-je me sentir deux heures après ce repas ? »

Nisean Lorde