Que voir sur Arte en mai ?

Rose Baldous

Faute d’amour d’Andrey Zvyagintsev (2017), disponible du 13 au 19 mai sur arte.tv

Entre quelques notes de piano et le bruit sourd d’une sirène, c’est un silence absolu qui s’empare de la capitale russe enneigée. Aliocha, 12 ans, a disparu. Issu d’un mariage mais surtout d’un divorce, l’enfant a fui deux parents qui allaient l’abandonner. Une enquête commence alors, que le spectateur ne peut résister de faire sienne. Il scrute avec méfiance cette famille trouble mais pourtant ordinaire, cette mère aux désirs d’émancipation ratés et ce père taciturne, vanné par une vie déjà bien remplie. Mais rien n’y fait, seul Zvyagintsev possède les clés de ce mystère d’un froid clinique, planté au cœur de la Russie contemporaine, toujours aux mains des intégristes orthodoxes.

24 Hour Party People de Michael Winterbottom (2002), disponible du 15 au 21 mai sur arte.tv

Le film est dédié aux habitants de Manchester et surtout à une époque : celle de l’arrivée fracassante de la New Wave dans la musique. Le genre a ses icônes, Tony Wilson (incarné par le très bon Steve Coogan), créateur du label mythique Factory Records, mais aussi ses martyres, Ian Curtis, le chanteur suicidaire de Joy Division. Rois du post-punk, les kids de la ville industrielle veulent désormais la liberté totale sur leur musique, contrairement à leurs aînés vite récupérés par l’industrie. Da

Lire la suite sur lesinrocks.com