Publicité

Voiture électrique : vous pouvez toujours bénéficier de coups de pouce si vous achetez d'occasion

Dans le projet de loi Industrie verte présenté par le gouvernement à la mi-mai, l’une des mesures phares concerne le bonus écologique. Les règles d’attribution vont en effet se durcir dès 2024 afin d'encourager l’achat de véhicules produits en Europe ou en France, avec un bien meilleur bilan carbone. De nombreux modèles pourraient ainsi être exclus du dispositif, comme la Dacia Spring qui est fabriquée en Chine.

Les consommateurs pourraient alors être tentés de se tourner vers la seconde main. Un marché où l’offre se développe en France et où les prix sont un peu plus abordables. Se tourner vers un véhicule d'occasion peut donc être une véritable alternative, d'autant qu’il est possible de bénéficier d’un petit coup de pouce financier. Dans ce cas là, les règles pour obtenir un bonus écologique ne changent pas. Il est aussi possible de recourir à la prime à la conversion pour alléger la facture.

Le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule d’occasion électrique s’élève à 1.000 euros pour tous les particuliers (les personnes morales sont exclues). Tous les modèles électriques et/ou roulant à l’hydrogène de moins de 3,5 tonnes immatriculés en France pour la première fois il y a au moins deux ans sont concernés par l’aide. Ils devront être achetés ou loués, pour une durée de deux ans minimum, sans limite de prix. Si cette période n’est pas respectée, et que le véhicule est revendu ou restitué dans les deux ans qui suivent son achat ou sa location, le bonus doit être rendu.

Du côté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Leasing automobile : Société Générale finalise l'acquisition de LeasePlan
Il invente un moteur de moto qui fonctionne… à la bière
Suzuki tente “d’aborder le 100% électrique au prix le plus juste”
Voiture électrique à 100 euros : voici où en est la promesse d'Emmanuel Macron
“Tesla va avoir un moment ChatGPT” selon Elon Musk, qui promet “des millions” de voitures autonomes