Voiture : ai-je le droit de conduire en tongs ou en sandales ?

En sortant de la plage, de la piscine ou encore d’un petit plongeon dans une rivière, on peut être tenté d’enfiler ses sandales et de conduire avec pour rentrer. Ou même, de tout simplement mettre des tongs – après tout, des chaussures mouillées, ce n’est pas très confortable – et de prendre la route avec. Mais est-ce légal ? Pouvez-vous vous avoir une amende en cas de contrôle par la police si vous portez des sandales ou des tongs ? Éclaircissons ce point : selon l’article R 412-6 II du Code de la route, il n'est pas interdit de porter ce genre de petites chaussures pour conduire… Mais dans le cas où cela ne vous empêche pas de bien contrôler votre véhicule. "Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent", est-il stipulé. Ainsi, dans les faits, des chaussures ouvertes et non attachées comme des sandales, des tongs ou des claquettes peuvent bouger ou glisser des pieds… et ainsi empêcher le conducteur d’appuyer correctement sur les pédales.

Que se passe-il si la police vous contrôle et qu’il apparaît que vos chaussures non-fermées constituent un obstacle à votre conduite ? Il faut savoir que les forces de l’ordre peuvent juger elles-mêmes, en fonction de la situation, si votre comportement est dangereux. L’agent de police a donc le droit de vous verbaliser pour cela s’il considère que vos tongs sont dangereuses ! Même chose concernant l'absence de chaussures aux pieds. Vous pouvez donc (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles