Voitures hybrides : et si on se lançait ?

·1 min de lecture

Les voitures hybrides séduisent au point de dépasser les ventes de Diesel. Avant de faire son choix, on fait le point. 

Quel hybride ?

Attention aux appellations ! Derrière ce terme, plusieurs technologies se distinguent. Les micro-hybrides d'abord, qui disposent du système Stop and Start coupant automatiquement le moteur à l'arrêt, et les mildhybrids dotées d'une batterie spécifique qui assiste le moteur thermique à l'accélération. Si les deux permettent d'économiser sa consommation, elles n'offrent pas la possibilité de rouler en tout-électrique. Les fullhybrids, dotées de deux moteurs (un thermique et un électrique), peuvent en revanche fonctionner en 100 % électrique jusqu'à 50 km/h environ. Vient ensuite la star de la catégorie (et la plus chère) : l'hybride rechargeable. Avec elle, on peut rouler une cinquantaine de kilomètres sans recharger la batterie et compter sur le moteur thermique pour prendre le relais lors des longs trajets.

Vraiment écolo ? 

Présentées comme des motorisations vertes, les hybrides rechargeables émettent entre 18 et 100 grammes de CO2 par kilomètre. Mais selon « UFC-Que Choisir » et l'ONG Transport & Environment, ces émissions sont largement sous-évaluées. « Sur le papier c'est formidable, le problème, c'est que les gens ne les conduisent pas en électrique. Certaines sollicitations sont trop fortes pour le moteur et, comme la batterie est petite, elle va se mettre en mode thermique. Souvent aussi, les gens ne chargent pas leur voiture, ils l'oublient », explique Diane Strauss, directrice de l'ONG France de Transport &...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles