Vomissements sévères pendant la grossesse : les recommandations des experts pour mieux y faire face

ISTOCK / AntonioGuillem

Près de 50 à 90% des femmes sont touchées par des nausées et vomissements pendant la grossesse. Ces symptômes peuvent aussi prendre une forme sévère : l'hyperémèse gravidique qui se définit par des vomissements incoercibles, autrement dit, qu'on ne peut pas retenir. Selon le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), les causes sont multifactorielles et "peuvent varier d'une femme à l'autre en fonction d’éléments de prédisposition génétique, de facteurs biologiques, du sexe du fœtus ou de l'état de santé général". Si ces formes sévères ne sont pas rapidement prises en charge, elles peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé des femmes enceintes.

C'est dans le but de proposer une meilleure prise en charge aux femmes souffrant d'hyperémèse gravidique, que le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) a présenté de nouvelles recommandations vendredi 13 janvier 2023.

Le CNGOF préconise dans son communiqué une meilleure prise en charge des femmes ainsi qu'une meilleure sensibilisation des professionnels de santé au dépistage de l'hyperémèse gravidique. Le but ? Mieux connaître cette pathologie, afin de mieux accompagner les patientes enceintes qui en souffrent. Selon les experts, si les traitements médicamenteux sont efficaces dans la plupart des cas, la prise en charge reste parfois limitée. Ainsi, il est recommandé de "proposer un accompagnement global pour limiter les complications et améliorer le soutien à ces femmes en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite