"Je voulais protéger ma fille" : l’agriculteur français qui a tué un cambrioleur s'explique après le drame

C'est un drame aux lourdes conséquences qui s’est déroulé en mars 2022. Comme l’avait fait savoir Charente Libre, ce sont quatre individus qui se sont introduits au domicile d’un agriculteur à Longré, en Charente, aux alentours de 22 heures. L’homme se trouvait avec sa petite fille, âgée de trois ans, et il a ouvert le feu. Un des cambrioleurs, mortellement touché, est décédé à l’hôpital où il a été transféré. "Il s'agit d'un Serbe âgé de 44 ans fiché au Fichier national automatisé des empreintes génétiques pour des antécédents de cambriolages", apprend-on. Mardi 26 juillet 2022, c’est dans les colonnes du Parisien que l’agriculteur a accepté de faire quelques confidences. "Tout le monde me dit que j’ai bien fait, mais les gens ne sont pas à ma place", lance-t-il d’abord. Mis en examen pour meurtre, laissé libre puis placé sous contrôle judiciaire, l'agriculteur est depuis installé chez ses parents, comme le révèle le journal. "Comment je vais ? Bien et pas bien, j’attends… Je suis suivi par un psychologue. Ça va mieux, mais au départ, c’était chaud", a-t-il poursuivi. Concernant les coups de feu, le trentenaire, qui n’avait aucun antécédent judiciaire, explique qu’il voulait simplement "protéger (s)a fille de 3 ans et demi." Il ajoute : "Je n’avais pas le choix".

Ce trentenaire a vu sa vie défiler lorsqu’il a entendu frapper à la porte de sa maison aux alentours de 22h30. Alors qu’il ne réagit pas au premier coup, il explique s’être inquiété ensuite. "Puis ils ont frappé depuis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles