Voyage à Dubrovnik, Venise, Santorin, Ibiza : Avec le Covid 19, c'est le moment où jamais pour visiter ces destinations

·1 min de lecture

Il y a des destinations mythiques en Europe que l’on avait tendance à fuir : trop de touristes. Maintenant, on y court !

Frontières fermées, avions cloués au sol, bateaux de croisière à quai… la pandémie de Covid-19 a stoppé net le tourisme mondial. Seuls résultats positifs : des destinations ultra-prisées en temps normal ont retrouvé leur visage d’antan, la nature revit, les villes se sont refait une beauté. Heureusement pour l’économie du tourisme, les voyageurs vont revenir cet été, mais bien moins nombreux à cause des jauges et des quarantaines imposées à certaines nationalités hors de l’Union européenne. Une occasion pour nous, que l’on espère unique, de découvrir autrement ces lieux de rêve.

Déambuler dans Dubrovnik

La « perle de l’Adriatique » n’a eu de cesse de résister aux vagues d’envahisseurs qui la convoitaient sans jamais la soumettre. Autrefois les Arabes, les Normands, les Vénitiens, les Ottomans… aujourd’hui les touristes du monde entier, enfin hier, car cet été Dubrovnik devrait bénéficier d’un répit bien mérité, et la visite de la vieille ville n’en sera que plus agréable. A commencer par l’incontournable rue Stradum, qui traverse la cité médiévale de la porte Pile et son pont-levis jusqu’au vieux port. Bordée de maisons patriciennes du xviie siècle, elle est dominée par la tour de l’Horloge et son clocher haut de 31 m.

De là, on s’enfonce dans un lacis de ruelles en étages ponctuées de somptueux palais, d’églises et de couvents ceinturés par les hauts remparts de la cité....

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles