Vacances et coronavirus : tout ce que l'on n'oublie pas de glisser dans sa valise cet été

Yahoo peut recevoir une commission si vous réalisez des achats à partir des liens sur cette page. Les prix indiqués étaient ceux applicables au moment de la publication.

Photo : Getty Images

Voyager avec la Covid-19 cette année, c’est un peu particulier. Pour partir en vacances en toute sécurité et l’esprit léger, voici quelques essentiels à glisser dans sa valise.

Les vacances sont là mais la prudence reste de mise. Car le virus, lui, ne prend malheureusement pas de congés. Que ce soit pour partir à la mer, à la campagne ou en montagne, cet été, la composition de votre valise va s’en trouver un peu chamboulée. Alors, qu’emporter avec nous pour préserver notre santé et notre bien-être en voyage ?

On choisit un masque adapté

Vous commencez à le savoir, avec les gestes barrières, le masque est notre meilleure arme pour se protéger du Coronavirus. Déjà obligatoire dans les transports en commun, il l’est désormais aussi dans tous les commerces et lieux clos recevant du public.

Si vous optez pour un masque réutilisable, privilégiez le coton. Il est plus léger et respirant que les fibres synthétiques. Côté couleur, orientez-vous vers des coloris clairs qui réfléchissent la lumière et n’accumulent pas la chaleur pour éviter de trop transpirer en-dessous. Pensez à en avoir plusieurs exemplaires et à prévoir une solution pour le laver fréquemment (un tube de lessive à la main par exemple). Si vous voyagez en avion, c’est masque chirurgical obligatoire, sous peine de se voir refuser l’accès à bord. Il est à changer toutes les 3 à 4 heures et après les repas.

On prend soin de sa peau

Même si vous avez choisi un masque en coton de couleur claire, il n’est pas impossible que vous vous mettiez à transpirer dessous. Surtout en été ou dans les transports en commun quand la température grimpe, difficile d’empêcher la sueur de couler. De plus, les frottements du tissu et des élastiques irritent l’épiderme. Alors, pour protéger les peaux sensibles sujettes aux irritations, à la sécheresse, à l’eczéma ou à l’acné, il existe des solutions. Tout d’abord, on évite le maquillage qui ne laisse pas respirer la peau. Ensuite, chaque soir, on nettoie la peau à l’aide d’un gel ou d’une mousse nettoyante douce. Enfin, pour créer une sorte de film protecteur, limiter la sueur et les frottements, on applique une crème matifiante ou barrière.

On hydrate ses mains à volonté

L’utilisation du gel hydroalcoolique n’est pas incompatible avec une exposition au soleil. En revanche, en été, notre peau est plus sensible et plus sèche qu’à l’ordinaire, alors les nombreux nettoyages des mains au gel ou au savon peuvent provoquer des gerçures et des irritations. Pour s’en prémunir, on n’hésite pas à se crémer généreusement les mains à l’aide d’une crème adaptée. Si elle contient une protection solaire, c’est encore mieux.

On pense à nettoyer son smartphone

En temps normal, nous touchons notre mobile et son écran des centaines de fois par jour. Et en voyage, lorsqu’on est bloqué des heures dans un train ou un avion, c’est encore plus. Une étude menée en 2014 a démontré que 82% des bactéries les plus courantes sur les doigts des utilisateurs se trouvent aussi sur l'écran de leur smartphone. Ce chiffre nous amène à penser qu’un virus qui se baladerait sur vos mains pourrait rapidement se retrouver sur l’écran de votre téléphone... La bonne attitude à adopter : ne pas se toucher le visage après avoir joué avec son smartphone et le nettoyer souvent à l’aide de lingettes désinfectantes. 

On prévoit de quoi se rafraîchir

Les recommandations sanitaires précisent que l’utilisation d’une climatisation ou d’un ventilateur dans une pièce confinée où se trouvent plusieurs personnes peut favoriser la propagation du virus. Du coup, il n’est pas impossible que vous ayez à emprunter un bus ou un train non climatisé.

Vous pouvez vous rafraîchir en utilisant un éventail ou bien utiliser un brumisateur de poche. Quel délice de sentir une petite bruine fraîche sur le visage quand le thermomètre crève le plafond ! Pour s’en servir tout l’été et éviter d’être trop chargé, on opte pour une version rechargeable qui fait aussi gourde. Car oui, par temps de pandémie, on évite de partager sa bouteille d’eau, même avec les membres de la famille.

Même bien équipé, on ne se dispense évidemment pas d’appliquer les gestes barrières et d’être prudent. Le site du gouvernement recense toutes les informations et recommandations officielles pour voyager en toute sécurité. N’hésitez pas à le consulter.