Voyager avec ses médicaments : 6 bons réflexes

La plupart des médicaments craignent la chaleur et doivent généralement être conservés à des températures inférieures à 25 / 30 °C. Transportez-les dans une petite glacière ou un sac isotherme si vous prévoyez par exemple un long voyage en voiture par une chaude journée d’été. Évitez également de les laisser dans le coffre ou sur la plage arrière de votre voiture. De même, lisez attentivement la notice de vos médicaments avant de les transporter : outre la chaleur, certains craignent aussi la lumière et devront donc être rangés dans un contenant occultant.

Privilégiez les médicaments sous forme solide, comme les comprimés, les poudres et les gélules. Ils se conservent mieux et voyagent donc mieux que les médicaments sous forme de sirops ou de suppositoires.

Si vous prenez l’avion, sachez que la plupart des médicaments sont autorisés aussi bien en soute qu’en cabine, même s’ils se présentent sous forme liquide. Préférez, si vous le pouvez, un transport en cabine pour toujours avoir votre traitement à portée de main et pour ne pas vous retrouver dépourvus en cas de perte des bagages en soute.

Mais attention : l’ordonnance pourra vous être demandée lors du passage de la sécurité et des contrôles aux douanes. Assurez-vous d’emporter avec vous tous les papiers nécessaires.

Si vous partez à l'étranger, faut-il faire traduire vos ordonnances ? Pas besoin si la boîte du médicament indique la Dénomination commune internationale (DCI). Mais les noms de molécules peuvent varier selon les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles