Voyez la vie en vert avec votre nouveau magazine ELLE Décoration

Daniele Gerkens

Certains désignent la Terre comme la « planète Bleue ». C’est vrai, surtout observée de loin. De près, il faudrait plutôt la qualifier de « planète verte », tant les végétaux règnent à sa surface depuis près de 500 millions d’années. loin de n’être que des organismes statiques et muets, les plantes dévoilent petit à petit des capacités insoupçonnées : échanges d’informations, mécanismes d’entraide, communication grâce aux phytohormones, etc.

Mieux, nous leur devons notre atmosphère, notre environnement et notre nourriture quotidienne. À tel point que l’homme, virant à l’« homo urbanicus » (en 2050, 68 % de la population mondiale devrait habiter dans les zones urbaines, selon l’ONU), pourrait être vu comme un simple hôte, transitoire et bien encombrant, du règne végétal. Reste qu’au cœur de nos villes, cités minérales où les arbres peinent à exister, nous aspirons – collectivement et individuellement – à plus de verdure, fascinés par les ouvrages et les expositions qui se succèdent à la gloire des végétaux.

À raison car vivre près d’un parc nous aide à être en meilleure santé, y compris psychologiquement, augmente notre productivité et notre créativité, réduit les ruminations, enraye le stress… À défaut de pouvoir transformer les villes en oasis verdoyantes, nous avons semé au fil de nos pages des verts… Gazon, olive, acide, jade, céladon, émeraude, pomme, anglais ou pistache pour baigner...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr