Woodkid : "Avec ma musique, je veux défendre ce que l'olympisme signifie pour l'humanité"

·1 min de lecture

"C'est avec honneur et émotion que j'ai accepté l'invitation à construire la première prise de parole musicale pour les Jeux olympiques de Paris." Vendredi, Woodkid annonçait sur son compte Instagram qu'il allait participer, avec une musique originale, à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo le 8 août prochain pour annoncer les Jeux suivants, ceux qui se tiendront dans la capitale française en 2024. Samedi, il précise au micro d'Emilie Mazoyer pour Europe 1 en quoi consistera sa participation.

>> Vivez les Vieilles Charrues avec Émilie Mazoyer sur Europe 1 du 8 au 18 juillet

"Il y a, pendant la cérémonie de clôture, un moment que l'on appelle le 'endover'". C'est une sorte de cérémonie dans la cérémonie qui permet à la ville suivante, Paris en l'occurrence, de présenter un tout petit peu ce que va être la signature, l'idée, la couleur des prochains Jeux", détaille le chanteur. "Le but est de présenter le début de tout le travail artistique qui est fait autour des Jeux."

Une relation née avant l'obtention des JO par Paris

Pour Woodkid, révélé en 2013 par la chanson aux accents épiques Run boy run, les Jeux olympiques et son univers artistique ont plusieurs points communs. "Tout cela est très aligné avec mes envies personnelles. J'ai l'impression de rentrer dans un territoire qui m'inspire énormément", estime-t-il. "Il y a toute la dimension orchestrale des JO qui est maintenant quelque chose que j'ai quand même un peu l'habitude d'appréhender et de travail...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles