Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer, bientôt présidente de l'Assemblée nationale ?

© Giancarlo Gorassini/Bestimage

Après la défaite de Richard Ferrand dimanche dans le Finistère, le poste de président de l’Assemblée est à prendre. Et la place pourrait revenir à une femme.

Yaël Braun-Pivet, la ministre des Outre-mer, sera la candidate de la majorité à la présidence de l’Assemblée nationale mardi prochain. Elle a été choisie au terme d’un vote commun entre LREM et les députés MoDem et Horizons.

Yaël Braun-Pivet l’a emporté face au président sortant de la commission des Affaires économiques, Roland Lescure, par 105 voix contre 85, et deux votes blancs ou nuls, lors d’un second tour.

Au premier tour, elle avait éliminé de la course les ex-ministres Barbara Pompili et Joël Giraud ainsi que Sophie Errante. Éric Woerth, ex-LR rallié à Emmanuel Macron, avait finalement renoncé à se lancer, étant un marcheur du « deuxième cercle ».

L’ex-présidente de la commission des Lois au Palais Bourbon, réélue députée des Yvelines dimanche, est donc bien partie pour succéder à Richard Ferrand, qui a été défait au second tour des législatives. Ce serait une première en France qu’une femme accède à la fonction de présidente de l’Assemblée.

Un duel féminin

C’est le 28 juin que se tiendra l’élection du président de l’Assemblée nationale par l’ensemble des députés, au scrutin secret à la tribune. L’ex-vice-présidente LR de l’Assemblée Annie Genevard a déjà indiqué qu’elle se présenterait également pour le perchoir.

Si la majorité absolue des suffrages exprimés n’a pas été obtenue aux deux premiers tours de scrutin, la majorité relative suffit au troisième tour, ce qui devrait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles