Yannick Alléno : victime d'une fraude après la mort de son fils Antoine, il alerte sur les réseaux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dimanche 8 mai 2022, Antoine Alléno a été percuté par une voiture volée alors qu'il se trouvait à un feu rouge dans le 7e arrondissement de Paris. Il est décédé sur le coup, à l'âge de 24 ans. Le chauffard responsable de sa mort a été mis en examen le mercredi 11 mai 2022 pour "homicide et blessures involontaires" et placé en détention provisoire, comme l'indiquait Le Parisien. Il était déjà connu des services de police "pour plusieurs infractions, notamment des délits routiers et des atteintes aux biens", continuaient nos confrères. Antoine Alléno était connu pour ses talents de cuisinier qu'il a hérités de son père, Yannick Alléno, chef reconnu dans la profession. Le 13 mai 2022, les obsèques du jeune homme ont eu lieu. À cette occasion, son père lui a rendu un bouleversant hommage sur sa page Instagram. Le 4 juillet 2022, jour de l'anniversaire de son fils, il lui a de nouveau témoigné son amour. "Ma petite gueule d’amour ! Tu nous as donné tant de bonheur ! Toujours le sourire ! Toujours attentif aux autres ! Aujourd’hui, 25 ans, tu dois fêter avec les anges ! Tu nous manques".

À la suite du décès de son fils, Yannick Alléno a créé une association pour les victimes multirécidivistes. Il en avait fait l'annonce sur sa page Instagram, samedi 14 mai 2022, dans un message où il parlait de lui, expliquant que "son énergie, logée du plus profond de mon corps, servira à travers l'association Antoine Alléno, à soutenir les victimes des multirécidivistes". Oui, mais voilà, depuis l'annonce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles