Yaourts aux fruits : trop de sucre et pas assez de fruits

·1 min de lecture

Yaourts aromatisés au lait de vache, de brebis ou de chèvre, crèmes dessert, yaourts au lait de soja, de coco ou d’amande... l'association Consommation logement cadre de vie (CLCV) a passé au crible 264 yaourts et desserts lactés vendus au rayon frais des grandes surfaces. Pour chacun des produits, les chercheurs ont étudié la liste d’ingrédients et leur origine (notamment celle du lait), la présence d'arômes et additifs, les allégations sur l’emballage et le pourcentage de fruits quand il était indiqué. Les conclusions de cette étude viennent d'être présentées à la presse par l'association de consommateurs. Elles indiquent que :

  • Plus de la moitié des produits étudiés (56%) ont un Nutri-Score C.

  • La majorité des produits laitiers présentent des teneurs en sucres élevées : l’équivalent de 3 morceaux de sucre en moyenne pour un pot de 125g (et jusqu'à 4 morceaux pour les crèmes dessert).

  • Plus de 7 produits sur 10 contiennent au moins un additif, principalement des épaississants et des gélifiants (dans 88% des produits).

  • Les yaourts et desserts qui mettent en avant au moins un fruit sur l’emballage contiennent en moyenne 8% de fruits. Et une fois sur 10, il n’y a même aucune trace de fruits dans le yaourt ou le dessert.

>> Pour certains produits comme le yaourt à la fraise, la version végétale semble plus intéressante que la version lait animal : en moyenne les pots contiennent plus de fraise, moins de sucre et moins d’additifs.

Une (...)

Lire la suite sur Topsante.com

6 algues à déguster pour profiter des bienfaits de la mer
4 (excellentes) raisons de manger moins de sucre
7 astuces pour réduire la facture calorique de votre sandwich
Manger moins de viande : 6 conseils pour éviter les carences
12 recettes avec des coings

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles