Yseult lance un appel à "tantine Bachelot" face à la crise de la culture

·1 min de lecture

Elle devrait remonter sur scène le 11 décembre 2021 à la salle Pleyel, "si Macron est avec nous". Yseult, Victoire de la musique de la révélation féminine 2021, est jeudi l'invitée d'Anne Roumanoff dans Ça fait du bien, sur Europe 1. La chanteuse est en colère et inquiète de la manière dont le gouvernement traite le monde de la culture dans la crise liée à la pandémie de Covid-19. Elle lance un appel à Roselyne Bachelot, afin qu'elle donne des réponses claires aux travailleurs de son secteur.

Yseult s'adresse avec humour à la ministre de la Culture, qu'elle surnomme pour l'occasion "tantine Bachelot". Un terme affectueux, courant dans les cultures africaines et afrodescendantes francophones pour désigner les matriarches de sa famille ou de son entourage. 

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"J'ai trop la haine", résume Yseult, qui décide cependant de jouer la carte de la légèreté pour adresser son cri d'alarme à la ministre de la Culture. Blaguant sur l'hypothèse selon laquelle elle pourrait être invitée à déjeuner avec elle, la chanteuse prédit ce qu'elle lui dirait. "Ma sœur, c'est comment ? On y va ou on n'y va pas, tantine Bachelot !?", rigole Yseult, avant d'évoquer les difficultés du monde de la culture et du spectacle.

"On est vraiment dans une urgence"

"Moi, j'ai un loyer à payer. On a tous des loyers à payer. Il faut penser aux intermittents, il faut penser à la jeunesse, aux indépendants, aux en...


Lire la suite sur Europe1