• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Yves Montand : pourquoi la grossesse de sa dernière compagne, Carole Amiel, avait fait scandale

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au cours de sa vie, Yves Montand a connu de nombreux bonheurs. Chanteur populaire, à travers les titres Les feuilles mortes, A Paris, ou encore C'est si bon, et La bicyclette, il a aussi marqué les esprits en tant qu'acteur. Il a notamment joué dans les films cultes de son époque César et Rosalie, Le salaire de la peur et Le cercle rouge. Mais à 68 ans, Yves Montand n'avait jamais connu le bonheur d'être père... Alors qu'il est tombé amoureux de Carole Amiel, sa jeune assistante âgée de 22 ans, il connaît enfin cette joie avec la naissance de Valentin, le 31 décembre 1988. Invitée de l'émission C à vous diffusée sur France 5, Carole Amiel s'est remémoré la naissance de son fils. Un moment inoubliable pour le chanteur. "A la naissance de son fils, il était fou de joie. Il se promenait très fier dans la clinique avec son fils dans les bras en disant : 'C'est le nôtre le plus beau !' ", a relaté Anne-Elisabeth Lemoine, s'appuyant sur le récit fait dans le livre Yves Montand - la force du destin, que Carole Amiel a écrit avec son fils, Valentin.

Mais cet heureux événement a malheureusement été accompagné de quelques nuages... S'il a vécu la grossesse de Carole Amiel comme un moment de joie extrême, il a malheureusement été victime d'un flots de critiques dans les médias. A l'époque, certains journaux critiquent l'acteur et chanteur, jugé trop âgé pour devenir père... Le jour de la naissance de Valentin Montand, certains journalistes s'étaient même rendu devant la clinique pour interroger (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles